Machaon © Aurélien AudevardAvec ses 90 millimètres d’envergure, le Machaon compte parmi les plus grands et les plus beaux de nos Rhopalocères (papillons de jours). Visible d’Avril à Septembre, cet excellent voilier passe difficilement inaperçu avec notamment son vol planant et sa couleur jaune claire, mais peut-être aisément confondu avec son cousin le Flambé dont les lignes noires transversales l’en distinguent. Les ailes jaunâtres sont quadrillées de bandes noires plus ou moins épaisses, de bleu sur les ailes postérieures avec deux taches rouge orangée. De fins prolongements sur les ailes postérieures, le relie de la grande famille des "porte-queues".

 

Qui est-il ?

C’est un solitaire, un vagabond, visitant les jardins, les talus, les bords de route à la recherche de fleurs pour se nourrir de pollen ou de sa plante hôte. En effet, de nombreux papillons sont strictement dépendants d’une plante ou d’une famille de plantes nourricières sur laquelle ils pondront leurs œufs et où se développeront les chenilles. Dans le cas de notre Machaon, la carotte sauvage, le fenouil, l'aneth, le persil, où même les carottes cultivées sont autant de végétaux qui pourront accueillir la descendance de ce magnifique papillon. Une femelle peut pondre jusqu’à 200 œufs, les déposant un à un toutes les 5 secondes en divers endroits de la plante. Cette attirance pour ces ombellifères lui a valu l’appellation imagée de « Grand carottier ».

Certaines chenilles parviendront à réaliser leur cycle dans un seul été mais d’autres limitées par l’arrivée de l’automne se transformeront en chrysalide jusqu’au printemps suivant, suspendue à une tige par un crémaster (ensemble de crochets situés à l’extrémité de la chrysalide) et ceinturé en son milieu par un fil de soie.

 

Pour le voir

Le Machaon est une espèce commune que l’on rencontre assez facilement sur les salins, à Hyères et mais également un peu partout en France. On trouve ce papillon dans tout l’hémisphère Nord tempéré depuis l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, l’Asie, le Japon et l’Amérique du Nord. A l’inverse il semble menacé dans toute l’Europe de l’Est. Mais le meilleur moyen pour vous, est de disposer d’un jardin fleuri avec un beau massif de fenouil sauvage, qui vous permettra à coup sûr d’admirer cette splendeur parmi nos papillons !