Rémiz penduline © Aurélien AudevardCe sont par ses sifflements aigus que l’on repère la Rémiz penduline. Ce petit passereau autrefois nicheur dans les ripisylves des cours d’eau méditerranéens ou de l’est de la France est devenu au fil des années un nicheur classé en danger d’extinction. Désormais principalement hivernante et migratrice, elle regagne dès le mois de mars les pays de l’Est. On la rencontre actuellement le long des zones humides de la métropole, agrippée aux roseaux à la recherche d’invertébrés ou de graines.