Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

prospection naturalisteAujourd’hui est la journée la plus chaude depuis le début de l’année, les 30 degrés sont largement dépassés cette après-midi. Le mistral souffle néanmoins ce qui n’est pas pour nous déplaire, nous rafraîchissant un peu. Les genets d’Espagne sont en fleurs et nous inondent de leur flagrance tout comme le calament népéta, beaucoup plus discret mais tout aussi incroyable au niveau olfactif.

Une belle diversité naturelle a été contactée sur les deux sites. Un grand nombre de papillons ont été observés comme d'autres insectes peu courants, voire rares pour certains, comme un papillon de nuit de la famille des Sesiidae, encore à l’identification par nos experts.

Les deux sites sont certes différents mais tout aussi intéressants. Celui de Merveille est plus sec (xérophile) alors que celui de la Motte est plus luxuriant.


prospection entomologiqueNous sommes accueillis par des lièvres communs ce qui annonce la couleur de la journée. Nous avons contacté de nombreux oiseaux sur les deux sites. Les milans noirs sont bien présents sur le secteur. Ces derniers doivent nicher dans un arbre dans les environs. Le héron cendré pèche sur l’étang à proximité. Rappelons qu’il y a encore peu de temps les populations de hérons cendrés étaient au plus bas. Grâce à des programmes de protection de l’espèce et de préservation de son habitat, le héron cendré se porte désormais bien sur le territoire national. Preuve que lorsque l’homme souhaite s’impliquer dans la préservation de la biodiversité, cette énergie se révèle être positive, constructive et efficace. Non loin de l’étendue d’eau quelques odonates ont été contactés comme un colopteryx éclatant et un crocothemis écarlate. Le premier est une demoiselle magnifique de couleur bleu métallique avec un vol très particulier, le deuxième est une libellule qui comme son nom l’indique est d’une couleur rouge saisissante.

pic epeiche andre simon 1 1Le pic épeiche a également été contacté sur le site de la motte avec de nombreuses loges effectuées. Rappelons que les loges sont des cavités réalisées par les pics au sein des troncs d’arbres afin d’y pondre et d’y élever leur progéniture. Les pics ont pour habitude de changer de loge chaque année pour éviter de se faire repérer par leurs prédateurs comme la martre par exemple. Ainsi de nombreuses loges sont laissées vacantes…mais pas pour longtemps. En effet, de très nombreuses espèces d’animaux élisent domicile dans ces loges libérées par les pics. Cela peut être d’autres oiseaux comme des mésanges ou encore des chouettes, mais cela peut être aussi de petits mammifères comme des écureuils ou des loirs pour ne citer qu’eux.

Le bruant zizi mâle, magnifique oiseau d'une couleur jaune vif avec son délicat masque zébré de noir sur la tête, nous a accompagné de son chant si caractéristique sur tout le parcours. Le rollier et les guêpiers d'Europe, splendides oiseaux colorés sont passés également au-dessus du site. La fauvette mélanocéphale est bien présente aussi sur les deux sites ; cette fauvette aime les milieux secs (xérophile) et les broussailles de la garrigue pour se réfugier à l’intérieur.

En termes de papillons nous avons contacté une myriade de demi deuil sur les sites, de nombreux papillons de la famille des Hespéridés ont également été contactés. Ces papillons diurnes ne sont pas si courants et nous étions ravis d’en trouver sur le site notamment sur celui de la Motte. Quelques azurés également voletaient de-ci de-là. Pour finir cette riche journée c’est un magnifique Bihoreau gris qui nous salue de son envol majestueux.

prospection entomologiquefleur de millepertuis

Une belle journée de prospection naturaliste Refuge LPO sur les champs captants de la Barthelasse pour le compte du Syndicat Mixte des Eaux Rhône Ventoux !