Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Joseph Burner, référent Refuge LPO bénévole, à l'oeuvre auprès d'un nichoir Afin d’améliorer l’accueil des oiseaux du site et augmenter leurs chances de nidification, 17 nichoirs avaient été posés en mars 2021 au Refuge LPO des Etangs de Sauvebonne. En vue de pouvoir surveiller leur occupation et avoir une meilleure connaissance des oiseaux nicheurs du site, un suivi a été mis en place.

 

Après deux passages effectués en mai puis en juin, il est l’heure du bilan !

Sur les 17 nichoirs installés en 2021, 6 étaient occupés au printemps de cette année avec la présence d’un nid et/ou d’œufs et oisillons, soit 35% d’occupation.

Nichoir occupé cette année Sur les 8 nichoirs à mésange présents sur le site, 6 ont accueilli au moins une nichée, ce qui semble montrer que ces nichoirs sont particulièrement bien adaptés à cette espèce mais également qu’il y a une forte demande de leur part en lieux de nidification adéquats. Les autres types (rapaces nocturnes, oiseaux semi-cavernicoles et huppe fasciée) n’ont pas été occupés cette année.

 

Le faible taux d’occupation global sur cette saison peut avoir plusieurs explications :

  • Les nichoirs ont été posés entre le 8 février et 10 mars, ce qui est relativement tardif vis-à-vis du début de la saison de reproduction : généralement, elle commence dès la fin de l’hiver pour s’étendre jusqu’à l’été. De plus, certaines espèces repèrent les lieux de nidifications dès l’automne précédent. Ainsi, il est possible que nos nichoirs aient été posés trop tardivement pour être utilisables à leur capacité maximum pour ce printemps et cette saison ne serait donc pas représentative de leur utilité.
  • La présence d’autres animaux dans 4 des nichoirs peut également expliquer l’absence de nidification dans ces derniers mais révèle aussi que le manque de lieu de vie ne touche pas seulement les oiseaux mais aussi les insectes. Deux nichoirs contenaient un grand nombre de fourmi et deux autres des frelons asiatiques avec, dans l’un, un nid plutôt conséquent et actif.

Un dernier passage sera effectué à l’automne afin d’ajouter de la lavande dans les nichoirs envahis de fourmis. Tous les nichoirs seront également vidés et nettoyés.

Nous tenons à remercier chaleureusement Joseph Burner et Christine Martin du groupe local Hyères les Maures pour leur investissement dans la pose et le suivi des nichoirs.