Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Alain MoussuUn vétérinaire, Alain Moussu, bien connu des membres de la LPO puisqu'il a été le président fondateur de la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, en appel à un autre mode de relation avec les animaux. La crise du Covid-19 serait, selon lui, une opportunité pour nous engager pour la protection de la faune sauvage, comme nous portons affection pour nos animaux de compagnie.

La crise COVID 19, une fois terminée, va laisser toutes sortes de traces dans l’organisation de notre société planétaire. Une des attentes majeures de l’humanité sera : plus jamais ça !

Les scientifiques le soupçonnent fortement (doi.org/10.1093/nsr/nwaa036.), COVID-19 est un virus issu d’animaux sauvages pacifiques, les chauves-souris, ce virus s’est transformé en contaminant d’autres animaux vivant habituellement au cœur des forêts tropicales, les pangolins. Il s’est alors affranchi de ce que nous appelons la « barrière d’espèce » pour devenir un fléau de l’humanité. Ces improbables concours de circonstances sont provoqués par des comportements humains délétères qui font tomber cette fameuse barrière protectrice. La déforestation massive nous met en contact avec des virus bien cachés chez des animaux forestiers tropicaux, la consommation des animaux sauvages a le même effet. Les crises récentes appelées SIDA, EBOLA et SRAS sont ainsi toutes liées à nos comportements.

Pangolin

Il est donc temps de changer notre relation à l’animal sauvage et aux forêts tropicales. Pourtant, nous aimons les animaux : les animaux de compagnie tiennent une place centrale dans nos vies, ils sont devenus des membres à part entière de la famille. En France, on estime à 14 millions le nombre de chats, 7 millions le nombre de chiens, 600 euros le montant moyen des dépenses par an et par animal.

Les vétérinaires du réseau Univet veulent participer à développer un nouveau mode de consommation responsable : les achats de produits pour animaux de compagnie doivent permettre de créer un flux économique qui protège les animaux sauvages et les forêts tropicales. La plateforme de vente en ligne JUNGLEVET.fr a été créée pour jouer ce rôle, tout en permettant aux propriétaires d’animaux d’accéder aux meilleurs produits, recommandés par des vétérinaires, au prix d’internet, et sur des circuits courts. JungleVet reverse une partie de ses bénéfices au Fonds de dotation Univet Nature qui vient en soutien d’associations de protection de la nature et des forêts tropicales. Avec JungleVet, nos animaux de compagnie viennent ainsi au secours des animaux sauvages menacés, et indirectement participent à la prévention des grandes pandémies.

Télécharger le communiqué de presse du 23 mars 2020

Junglevet