Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Grande nacre de Méditerranée © Nardo VicenteVous avez aimé le chapitre consacré à la Grande nacre dans l’ouvrage Faune des Bouches-du-Rhône et vous souhaitez en savoir davantage sur cette espèce bioindicatrice de l’état de santé du littoral méditerranéen ?

Cette espèce endémique de la Méditerranée vit partiellement enterrée dans divers substrats, où elle se fixe par son byssus. Les populations de ce bivalve filtreur qui peut atteindre plus d’un mètre de longueur ont significativement diminué au cours des dernières décennies à cause d’une récolte incontrôlée, de la pêche au chalut, et de la destruction par les ancres des bateaux. Cette situation a conduit à protéger Pinna nobilis au niveau européen en 1992. La famille Pinnidae était communément exploitée à des fins ornementales ou pour l’alimentation en de nombreux pays du monde. De nombreux articles scientifiques concernent surtout les inventaires et l’écologie des populations. Depuis quelques années des expériences sont réalisées dans des conditions artificielles sur sa physiologie peu connue jusqu’alors.

la grande nacre de MéditerranéeElle est étudiée dans le nouvel ouvrage de Nardo Vicente, professeur émérite de biologie à Aix-Marseille Université (IMBE) et responsable scientifique de l'institut océanographique Paul Ricard.

Pour en savoir plus : https://presses-universitaires.univ-amu.fr/grande-nacre-mediterranee-0

La Grande Nacre de la Méditerranée inscrite sur la Liste Rouge de l’UICN : https://medpan.org/fr/la-grande-nacre-de-la-mediterranee-inscrite-sur-la-liste-rouge-de-luicn/