Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Tetras Lyre ©Aurelien AudevardPar un jugement en référé datant du 14 octobre 2021, le Tribunal Administratif de Marseille vient de suspendre la chasse au Tétras lyre dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

 L’Etat avait autorisé le prélèvement de 54 individus pour la saison 2021 ! Ce quota très élevé était celui demandé  par les chasseurs, à l’individu près, sur la base de comptages très partiels, ne tenant compte que de certains indices de reproduction de l’année, sans  considérer l’état de conservation global de l’espèce dans ce département.

C’est une grande victoire pour la nature et pour la LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur !

Néanmoins nous ne pouvons nous montrer que partiellement satisfaits. Systématiquement, nos arguments sont rejetés lors des commissions départementales de la chasse et de la faune sauvage, commissions dans lesquelles la voix des chasseurs est la seule qui soit entendue par l’Etat ! Tout cela nous oblige à saisir régulièrement la justice, avec des victoires au frais de l’Etat qui prend ainsi en charge la défense d’un loisir d’ordre privé, sur les deniers publics… Nous regrettons amèrement de ne pas avoir d’autres choix, avec un dialogue inexistant et un refus des réalités du monde du XXIème siècle.

Le Tétras lyre est classé « vulnérable » sur la liste rouge des oiseaux nicheurs de Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Il est tout simplement intolérable qu’on puisse encore le chasser dans ces conditions. Cette situation exige un moratoire pour cette espèce, au même titre que pour le Lagopède alpin.

Tant que l’Etat confondra défense de l’intérêt général et soutien inconditionnel aux activités cynégétiques, nous devrons poursuivre nos actions devant les tribunaux pour défendre les galliformes de Montagne. Nous serons là !