Actualité

En hommage à Claude Crocq

Claude Crocq - Cassenoix moucheté © Robert BalestraCe mois de novembre vient de s'assombrir du décès de Claude Crocq, un ami fidèle des oiseaux. Une vie à servir la cause des oiseaux. Cette disparition affecte tous les membres de la LPO reconnaissants et nous adressons toutes nos condoléances pour ses proches et sa famille. Les funérailles auront lieu jeudi 16 novembre au cimetière du Grand St Jean à Puyricard vers 15 h 30 / 16 h après une bénédiction à la cathédrale St Sauveur d'Aix en Provence qui est prévue à 14 heures.

 

Très tôt dans sa jeunesse, ensuite comme président de l'Association Régionale de Protection des Oiseaux et de la Nature (ARPON), puis pendant une dizaine d'années au Conseil d'administration de la LPO PACA. Dans l'un de ses livres, il raconte sa jeunesse en Haute-Bretagne* et ses premiers pas de militant naturaliste juste après la seconde guerre mondiale dans une région où il fallait lutter contre les superstitions en vigueur contre la faune sauvage. Les animaux y étaient alors utiles ou nuisibles ; les oiseaux tués, persécutés, mangés ou capturés pour les entendre chanter en cage.

 

Entre nature et culture, Claude n'a pas eu à choisir. Il a tout pris. Il a réussi ses études de lettres et de langues. Il a exercé une carrière de professeur d'allemand. Mais en parallèle, il a passé sa thèse de doctorat de biologie en 1978. Littéraire et scientifique, il a rédigé tout particulièrement des ouvrages sur les relations entre les oiseaux et les plantes. Son livre Les oiseaux et les baies sauvages* est l'une des références en français sur le sujet. Entre les oiseaux et les végétaux, les relations sont étroites et réciproques : la consommation des baies participe à la nourriture des uns et à la dissémination des autres. Il y apporta une description des interrelations baies-oiseaux et de leurs rôles, une description des plantes à baies indigènes de France et une description des oiseaux d'Europe qui se nourrissent de baies.

 

Néanmoins son nom restera indubitablement associé à celui du Cassenoix moucheté qu'il a étudié avec passion. A une époque où cet oiseau gardait encore une grande part de mystère, Claude a été le premier ornithologue de terrain à prouver sa reproduction dans les forêts françaises. Il a en outre consacré sa thèse en démontrant le lien vital de cet oiseau avec le Pin arole* (ou Pin cembro). Si la pollinisation des plantes par les insectes était bien établie depuis longtemps, le lien entre les plantes et les oiseaux est plus récent. Claude a su démontrer que l'oubli et l'abandon des graines d'arole cachées par les Cassenoix mouchetés étaient indispensables pour la survie du Pin arole.

 

Etudier ou protéger, Claude n'a pas choisi non plus. Il a mené ces deux démarches de front, privilégiant toujours l’écoute des autres comme moteur de l’action, probablement inspiré par ses longues journées passées en forêt à écouter les chants des oiseaux. Il a animé et présidé l'une des plus anciennes associations de protection de la nature, l'ARPON, créée en 1972, amenant cette association à devenir plus tard la LPO PACA en 1998. En 1997, une consultation mémorable des membres de l'ARPON leur proposait de rejoindre le réseau des délégations LPO pour devenir la LPO PACA. Il y a juste 20 ans.

 

Cette disparition affecte tous les membres de la LPO reconnaissants et nous adressons toutes nos condoléances pour ses proches et sa famille.

 

Benjamin Kabouche & Alain Moussu

Hommage à Claude Crocq et bibliographie

Vous êtes ici : Accueil LPO PACA Toute l'actualité Actualité générale En hommage à Claude Crocq