Hérisson d'Europe © Marion BeraudiasDans le cadre de la mise en œuvre du Schéma Régional de Cohérence écologique en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la LPO PACA a souhaité valoriser son savoir-faire et apporter ses données faunistiques à l’attention des opérateurs des infrastructures linéaires. En collaboration avec la DREAL PACA, la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur a édité une brochure qui a pour objectif d’une part de localiser les points de conflits entre les espèces animales et les infrastructures linéaires et, d’autre part, de présenter les enjeux pour chacun des départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Les impacts des routes sur la faune sauvage

  • Morcellement des espaces vitaux.
  • Destruction des habitats de reproduction.
  • Dérangement diurne et nocturne.
  • Mortalité directe.
  • Effet «barrière» pour les déplacements saisonniers.
  • Isolement des populations, etc.

 

Dégradation de la biodiversité par la fragmentation des milieux

La fragmentation des milieux naturels et agricoles par les infrastructures routières représente un facteur important de la dégradation de la biodiversité dans de nombreuses zones de la région PACA comme le précise le Schéma Régional de Cohérence Écologique (DREAL PACA & Conseil Régional PACA, 2015) qui sera intégré au futur Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires en cours d’élaboration par la Région. La prise en compte des axes routiers comme «barrières écologiques» est un nouvel enjeu environnemental en France. En région PACA, le SRCE prévoit notamment des actions pour une «meilleure intégration des enjeux de continuité écologique dans la conception, la construction et la gestion des infrastructures».

 

Mobiliser les exploitants des réseaux routiers

Routes et mortalité animale en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Plus globalement, cette brochure vise donc à mobiliser les exploitants des réseaux routiers (collectivités, Conseils départementaux, ESCOTA, ASF, DIRMED, etc.) afin de permettre la mise en œuvre d’actions concrètes d’ingénierie écologique sur les territoires : création ou amélioration de passage pour la faune, zone d’alerte des chiroptères, passage aérien pour les écureuils, ralentisseurs, réaménagements paysagers avec des plantations de haies, installation de grillages à petite maille, etc. Les collisions avec les véhicules sur le réseau routier impactent la biodiversité car c’est l’une des principales causes de mortalité de certains insectes (papillons nocturnes), des amphibiens lors de leurs migrations saisonnières, des serpents, des rapaces nocturnes, des chiroptères et des mammifères terrestres à l’instar du Hérisson d’Europe.

Benjamin KABOUCHE
Directeur de la LPO PACA

 

Télécharger le document "Routes et mortalité animale en Provence-Alpes-Côte d’Azur"