Lire la suite...Plus grand rapace nocturne d’Europe, cet oiseau sédentaire niche dans les falaises en aménageant une simple dépression, le plus souvent sur une vire rocheuse. Il chasse dans les garrigues, prairies, pelouses et terres cultivées. La majeure partie de son régime alimentaire est constituée de mammifères (campagnols, rats, souris, hérissons, lapins, renards), mais aussi oiseaux et reptiles de toutes sortes.

Lire la suite...Cette grande chauve-souris du sud de la France affectionne particulièrement les falaises rocheuses méditerranéennes ainsi que les immeubles ou les ponts. Difficile de l’observer au fond de sa fissure ! Mais la nuit et parfois au crépuscule ses vols élevés rectilignes s’accompagnent de puissant « tsik » perçants, typiques et audibles par l’homme.

Lire la suite...Le sol constitué de roches calcaires est à l’origine de l’aridité de ces milieux : l’eau s’infiltre dans les profondeurs en dissolvant la roche et forme un relief dit « karstique ». L’altitude importante du plateau, l’absence d’eau en surface, et des incendies récurrents expliquent une certaine rudesse des conditions de développement de la flore.

Lire la suite...Cette fougère (Aspleniumscolopendrium) poussant à Vence dans les vallonsfrais, humides, ombragés ainsi qu’en bordure des cours d’eau, a des frondes (feuilles) allongées ondulées, luisantes, en forme de langue.

Lire la suite...Le Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus) est un mammifère protégé. Bien que ne présentant pas d’enjeu de conservation, selon la liste rouge des mammifères de France, ses populations payent un lourd tribu à la circulation automobile et à l’appauvrissement de nos jardins.

Lire la suite...Cet amphibien très coloré est présent sur tout le territoire français. Ses habitudes nocturnes et ses déplacements réduits en font un animal discret pour qui ne sait pas le rechercher, par exemple lors des nuits douces et humides de l’automne.

Lire la suite...La Nymphale de l’Arbousier (appelée également Pacha à deux queues) est un grand et beau papillon diurne. Typiquement méditerranéen, il est facile à observer avec sa taille (jusqu’à 10 cm d’envergure chez les grandes femelles) et les motifs bigarrés de ses ailes.

Lire la suite...Parfois appelée Couleuvre mauresque, ce petit serpent aquatique méridional se distingue par ses motifs dorsaux en zigzag. Inoffensive, elle fréquente une diversité de zones humides naturelles : marais, étangs, grandes mares, ruisseaux, rivières, fossés, canaux, etc. où elle chasse de manière active des invertébrés ou de petits vertébrés aquatiques (poissons, amphibiens).

Lire la suite...Ce grand coléoptère présente un très fort dimorphisme sexuel : contrairement à la femelle, la tête du mâle est très large et arbore des mandibules démesurées, dépourvues de rôle alimentaire mais servant à repousser des mâles rivaux ou à maintenir la femelle pendant l’accouplement.

Lire la suite...2020 est la deuxième année d’inventaires consacrée à l’Atlas de la Biodiversité Communale de Guillaumes, projet piloté par le Parc national du Mercantour. La LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur s’est une nouvelle fois associée au Parc pour permettre d’améliorer les connaissances naturalistes sur ce territoire de montagne maralpine.