Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Faucon crécerelle © E. BarbeletteLe mouvement était déjà perceptible dans le précèdent numéro. La diversification des sujets, des espèces, des problématiques, s’intensifie. Il est question dans ce numéro, d’hirondelles, d’élagage, de biodiversité, de peinture, de nichoir, de formation, d’UICN, de colloque, de LIFE, et la liste n’est pas exhaustive. Elle est le reflet du dynamisme local entre nos structures et d’une réelle évolution des mentalités.

Les problèmes des électrocutions et des percussions restent cependant totalement d’actualité avec un nombre de cigognes blanches découvertes important mais aussi le cas d’un faucon pèlerin ou d’un grand-duc d‘Europe. Là aussi ce n’est qu’un échantillon des découvertes du semestre. Electrocutions et percussions restent bien notre « cœur de métier ».

Cependant cette sensibilisation à la mortalité directe due aux lignes électriques pour laquelle le CNA se mobilise depuis déjà 15 ans, porte ses fruits et s’étend bien au-delà de ce seul sujet. D’où cette diversification et ce dynamisme observé dans de nombreuses régions. Chacun veut sauver ici les nichées sur ou sous les pylônes, là les nichées d’hirondelles menacé par des travaux, ailleurs la biodiversité dans toute sa diversité.

Ce numéro est le reflet d’une évolution forte pour laquelle nous devons nous réjouir même si notre mobilisation pour des lignes plus sures reste d’actualité. C’est une évolution qui sans doute n’en est qu’à ses débuts mais qui reste prometteuse et correspond à une évolution globale de notre société.