Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Rougegorge familier piégé à la glu"Une première en France", un retraité braconnier résidant à la Crau dans le Var, qui chassait des oiseaux protégés, entre autres à la glu, comparaissait le lundi 22 février à Toulon. Il a été condamné à neuf mois de prison ferme, pour notamment « destruction d’espèces protégées », peine à laquelle s’est ajouté un sursis de 3 mois auquel ce récidiviste avait été condamné en 2014. La LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur s'était portée partie civile parmi d'autres organisations de défense de l'environnement et de la cause animale.

 

Un chasseur sans permis avec des pièges, des armes et des oiseaux vivants

En 2019, des inspecteurs de L'Office français de la biodiversité (Ofb) avaient perquisitionné le domicile du mis en cause et mis la main sur un important équipement de braconnier et des espèces protégées. 1903 pièges à passereaux, que l'homme aurait fabriqué lui-même, ont été découverts parmi 17 armes de chasses. Douze Chardonnerets élégants et des Tarins des aulnes vivants étaient emprisonnés dans des cages. L'homme avait expliqué les avoir attrapés avec de la glu. Un seul spécimen peut se négocier plusieurs milliers d'euros s'il est bon chanteur. Les agents de l'agents de L'Ofb les avaient ensuite relâchés dans la nature.

Rougegorge piégéCet agriculteur retraité  qui chassait sans permis a aussi été condamné à 5000 € d'amende et près de 20000 € de dommages et intérêts à verser aux parties civiles.

 

Des oiseaux morts

En poursuivant leurs investigations, les agents de l'Ofb avaient fait une macabre découverte dans un congélateur. 75 cadavres de Rougegorges familiers s'y trouvaient. Le braconnier était alors soupçonné de les avoir tués avec l'intention de les revendre entre 30€ et 40€. Ces oiseaux sont en effet recherchés pour leur chair et sont dégustés en brochette !

 

Une première en France pour les oiseaux protégés

Cette peine de prison ferme constitue "une première en France pour les oiseaux protégés". La France est l'un des pires pays d'Europe pour le braconnage d'oiseaux, avec l'Italie. Selon l'Ofb, après la destruction de leur habitat, la capture et la commercialisation sont des causes majeures du déclin de ces espèces dans la nature.

 

La chasse à la glu est actuellement suspendue en France

La chasse à la glu est actuellement suspendue en France - le dernier pays de l'Union européenne à l'autoriser -, dans l'attente d'une décision de la Cour de justice de l'UE.

En juillet, la Commission européenne a demandé une nouvelle fois à la France de mettre fin "à la chasse illégale et de réexaminer ses méthodes de capture d'oiseaux", pointant du doigt en particulier la chasse à la glu pour les grives, et aux filets pour les alouettes.

Ces pratiques non sélectives sont en effet illégales et interdites par la directive européenne 2009/147, dite « directive oiseaux », qui vise à protéger toutes les espèces d'oiseaux naturellement présentes à l'état sauvage dans l'Union européenne. La Commission Européenne déplore notamment que parmi les 64 espèces pouvant aujourd’hui être chassées en France, seules 20 présentent un bon état de conservation.