Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Chevêche dAthena - Fabrice Cahez LPO

PNA Chouette chevêche

La Chevêche d’Athéna est un oiseau sédentaire qui occupe les zones d’agriculture traditionnelle où dominent les surfaces en herbes avec présence de cavité de nidification.  Actuellement, elle est sans doute le rapace nocturne dont on parle le plus en France, tant sa régression alarme ceux qui l'étudient. En effet, l’espèce est signalée en déclin en France et dans une majeure partie de l’Europe à cause de l’intensification des pratiques agricoles et du trafic routier.

L'effectif nicheur, estimé à 11 000 couples en France (plus de 10% de l’effectif européen), est en régression dans tout le pays depuis les années 1970 (diminution de l'ordre de 20% à 50%). Qualifié de nature « ordinaire », l’habitat de la chevêche ne bénéficie d’aucune mesure de protection forte et est peu représenté au sein du réseau d’espaces naturels protégés.

La chevêche d’Athéna fait l’objet d’un Plan d’Action où elle est prise en compte au titre d’espèce prioritaire. En 2013 plusieurs bénévoles se lancent dans le recensement et la précision du statut de l’espèce sur le secteur Est de l’Etang de Berre (de Châteauneuf-les-Martigues à Saint-Chamas).

Contact : Olivier HAMEAU - LPO PACA olivier.hameau@lpo.fr

 

Pie-grièche méridionale - photo B EliotoutPNA Pie-grièche

A l’image de ce que l’on observe en France et en Europe, les résultats de l’enquête Atlas régionale parus en 2009 montrent globalement un même statut de conservation alarmant pour toutes les espèces de Pies-grièches avec un effondrement des effectifs nicheurs en région PACA au cours des quarante dernières années. 

Concernant la Pie-grièche méridionale, celle-ci montre des effectifs connus réduits, estimés à 250 couples, avec une part importante de ceux-ci localisés dans le département des Bouches-du-Rhône. La part des effectifs régionaux compris à l’intérieur des périmètres ZPS varie entre 50% et 60%. Cependant, aucune mesure ne permet de donner actuellement une tendance fiable concernant l’évolution démographique de cette espèce en région PACA.

Un protocole de suivi démographique, expérimenté en 2012 dans les principaux massifs du département des Bouches-du-Rhône accueillant les principaux noyaux de population, est cette année décliné, entre autres, dans les ZPS Garrigues de Lançon et Plateau de l’Arbois.

Pour ceux qui souhaitent participer à ce suivi, le protocole est téléchargeable ici : Protocole

Contact : Olivier HAMEAU - LPO PACA olivier.hameau@lpo.fr