Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Baguage cigogneau Poudrerie c Laurent Rouschmeyer 7En relation avec le Syndicat Intercommunal de l'Ancienne Poudrerie de Miramas Saint-Chamas (SIANPOU), la nidification des cigognes du parc de la Poudrerie est scrupuleusement suivie depuis leur arrivée en 2006 par Jacques Lemaire de la LPO PACA. Chaque naissance, chaque départ a ainsi été consigné pendant 9 années. Les mêmes parents reviennent-ils se reproduire d'année en année ? Les petits reviennent-ils sur la Poudrerie ? Se reproduiront-ils ailleurs ? Quel est leur épopée migratoire ?

 

Pour la première fois cette année, un jeune cigogneau a été bagué ! Le baguage permet de reconnaître l’oiseau à de multiples reprises ainsi de découvrir quantités d’informations sur la biologie de l’espèce (comportement, reproduction, migration).

 

Le développement de l'oisillon né en 2014 a été rigoureusement suivi pour définir la date idéale du baguage. Celui-ci doit être effectué vers la 4ème ou 5ème semaine quand le petit tient debout sur ses pattes. Ses plumes sont alors sorties au 3/4 de leur fourreau.

                                                                                                                                                               

Benjamin Vollot du Parc ornithologique du Pont de Gau et Amine Flitti de la LPO PACA, assisté de deux grimpeurs professionnels Joël Torres et Bernard Dardennes du SIANPOU ont procédé mercredi 18 juin à cette opération. L'oisillon a été équipé de deux bagues, une sur chaque tibia : une bague métallique, légère et très résistante comportant un numéro unique permettant de savoir le lieu et la date à laquelle la cigogne a été baguée (La mention "France " ou "Muséum Paris" est mentionnée) ; une bague plastique blanche comportant quatre lettres noires verticales dont la combinaison est unique. Ce code, que l’on peut distinguer avec une longue-vue ou parfois même avec des jumelles, permet de suivre le trajet de la cigogne. L'oisillon a aussi été pesé, son bec et son tarse (partie de la patte située entre le tibia et le pied) ont été mesurés. Un prélèvement sanguin a été effectué afin de pouvoir déterminer génétiquement son sexe car il est impossible – même à l’âge adulte - de différencier le mâle de la femelle hors période de reproduction.

Baguage cigogneau Poudrerie c Laurent Rouschmeyer 6

 

La Cigogne blanche vivant en moyenne une dizaine d’années en liberté, il sera de cette façon plus facile de la suivre afin de mieux pouvoir l’étudier.

 

Pour la tranquillité de ces oiseaux protégés, la zone de nidification a été strictement protégée de l'accès au public. En effet une perturbation peut provoquer l’échec de la nidification et ainsi anéantir toute une année de reproduction.

 

Pour en savoir plus sur le bagage des cigognes : site du groupe cigognes France http://ciconiafrance.free.fr/cigcig.html

 

Crédit photo : Laurent Rouschmeyer ©