Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

conférence lutte incendies c eric georgeault

 

Dans le cadre du cycle de conférences organisées par la LPO PACA, le Capitaine Jean-François Galibert, du centre de secours de Vitrolles, nous a présenté sa conférence portant sur la lutte des incendies de forêts en région méditerranéenne le 02 juin 2018. 16 personnes étaient présentes à cette conférence pour comprendre ce travail de lutte ainsi que la préparation et l’organisation que cela implique.

Les régions aux climats méditerranéens connaissent de nombreux incendies depuis la préhistoire, comme l’ont montré divers travaux archéologiques. Fortement urbanisée et donc transformée en matière d’occupation des sols, la bordure méditerranéenne est soumise à une sécheresse estivale, parfois très prononcé et durable (comme en 2017). C’est durant cette période que la strate arbustive et herbacée des espaces naturels est très sèche et extrêmement inflammable ce qui accroît considérablement le risque incendie. Ce risque est encore accru par des gestes accidentogènes (jeté de mégots de cigarettes, feu sauvage …) et parfois même intentionnels.

Les feux de forêts font partie des risques « naturels » auxquels une partie de la population française est régulièrement confrontée. Les sapeurs-pompiers élaborent une véritable prévention et mettent en place une lutte face aux risques incendies caractéristiques de notre région PACA.

La surveillance du département des Bouches-du-Rhône est maillée par 30 vigies qui sont en permanence occupées par des observateurs (souvent sapeurs-pompiers volontaires) qui surveillent les moindres signaux de fumées sur tous les espaces forestiers du département. Ces vigies sont capitales dans la lutte contre les incendies puisqu’elles permettent de repérer un incendie dans les 3 minutes après son départ et peuvent communiquer rapidement les informations nécessaires aux différentes casernes de pompiers. Elles ont fait leurs peuvent puisque se sont-elles qui repèrent en premier lieu un incendie dans 95% des cas.

En cas d’incendie repéré en espace urbain ou naturel (ou pour une autre urgence), un arsenal de véhicule, toujours prêt à intervenir, est à disposition pour les pompiers du 13.

Le nombre d’engins dont dispose le département au 1er janvier 2014 était de 1524 véhicules

- Les véhicules feux espaces naturels (camion-citerne, véhicule de détachement, véhicule de liaison …) : 22% du parc véhicule
- Les véhicules de secours à personnes (véhicule de secours, véhicule de liaison médicale …) : 13% du parc véhicule
- Les véhicules feux de structures (camion-citerne grande capacité, camion-échelle, fourgon pompe tonne, groupe électrogène …) : 14 % du parc véhicule
- Les véhicules divers (véhicule tout usage, véhicule de liaison, véhicule poste de commandement …)  : 51% du parc véhicule

La flotte aérienne de lutte contre les incendies, souvent pièce maitresse lors d’une lutte directe, est la propriété de l’état français et est donc sous la responsabilité du préfet de région. Cette flotte est basée à Marignane toute l’année mais des détachements peuvent s’effectuer en Corse, à Carcassonne et à Cannes pendant la saison à risque.

La flotte est composée de 26 avions. Les bombardiers d'eau, au nombre de 23 rassemblent 11 Canadairs CL 415, bombardiers d'eau amphibies, qui emportent jusqu'à 6 tonnes d'eau et dont les premiers ont été acquis par la France en 1995. La BASC dispose également de 10 Trackers, bombardiers d'eau terrestres, achetés dans les années 1980, emportant 3 tonnes d'eau ou de produits retardants et 2 Dash, avions mixtes pouvant effectuer des missions de bombardement d'eau en saison feu et des missions de liaison en saison hivernale, acquis en 2004 et 2005. Enfin cette flotte est complétée par 3 avions Beechcraft qui servent à des liaisons diverses.

Ce sont ces divers véhicules terrestres et aériens qui sont intervenus dans notre département pendant l’année 2017 ou 1652 hectares de forêts et de garrigues sont partis en fumés, en particulier sur le plateau de l’Arbois à Vitrolles et sur la commune des Pennes-Mirabeau.

Cette année-là 257 feux ont été déclarés dans le département mais seulement 10% d’entre eux ont dépassé une surface de 1 hectare. En moyenne, en France, 90% des feux sont éteints avant de dépasser 1 hectare de surface. Ce sont les conditions météorologiques (vent) et la topographie de la zone incendiée qui font qu’un feu sera éteint rapidement ou non.

D’après le capitaine Galibert, l’année 2018 s’annonce pour l’instant rassurante grâce à une météo capricieuse au printemps, avec une abondance de précipitations rare à cette saison dans notre région. Pour information, le département n’avait pas connu cela depuis 1958.

En effet, grâce à toutes ces précipitations tardives, la saison à fort risque a été décalée d’au moins 1 mois par rapport à une année dite « classique ». Ce qui amène la saison à risque au mois de juillet et permet aux pompiers de focaliser leur travail sur d’autres urgences pour le moment.

Afin de réduire au maximum les risques incendies pour cet été, adoptons les bons gestes et évitons les sources de mises à feu possibles par des précautions simples :

- Proscrire les cigarettes en forêts ;
- Ne pas jeter les mégots en bordure de massifs forestiers, champs et broussailles ;
- Réaliser les barbecues sur une aire protégée, à distance de la végétation (200 m) et avec un moyen d’extinction à proximité ;
- Se renseigner sur l’accès aux massifs forestiers car la réglementation en vigueur interdit l’accès en cas de risque sévère et exceptionnel.

Sachez également que :

- Les brûlages sont formellement interdits ;
- L’usage des feux d’artifice et pétards est interdit à proximité de la végétation ;
- Le camping ne peut se faire que sur des lieux autorisés, sécurisés et protégés ;
- Les travaux dans les zones situées à moins de 200 m des massifs et l’utilisation d’appareils ou d’engins à moteur thermique (disqueuse, débroussailleuse) et le travail des métaux (soudage, meulage et tronçonnage) sont interdits.

Nous tenons à remercie le Capitaine Galibert pour sa conférence particulièrement intéressante et tenons à saluer sa grande maitrise du sujet.

La prochaine conférence est prévue pour le samedi 07 juillet de 15h à 16h30 et portera sur le thème « Abeilles et biodiversité ».

Lien de l’évènement : http://paca.lpo.fr/sorties-nature/agenda/7740-abeilles-et-biodiversite-7740

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analyse
Permet de recueillir des données sur la navigation du visiteur
Google
Accepter
Décliner
Facebook
Accepter
Décliner
Quantcast
Accepter
Décliner
Statistiques
Permet au site web d'obtenir des données sur le comportement des visiteurs à des fins statistiques.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Autres
Quantcast
- Il spécifie un identifiant unique pour la session. Cela permet au site web d'obtenir des données sur le comportement des visiteurs à des fins statistiques.
Accepter
Décliner