Restez informé

crapaud épineux berre c nicolas fuento

Avec les redoux, les amphibiens commencent à sortir de leur période d’hivernage. Les espèces les plus précoces, comme le crapaud épineux (Bufo spinosus), s’activent dès mi-janvier dans les régions les plus méridionales ! Les nuits pluvieuses aux températures douces permettent aux adultes de commencer leur migration pré-nuptiale. Ils se dirigent vers leurs sites de reproduction, mares, étangs, lavognes... où ils pourront s’accoupler et pondre leurs œufs.

Malheureusement, ces longues traversées ne sont pas sans risques. Leur petite taille et surtout leur lenteur les rend particulièrement fragiles lorsqu’il s’agit de traverser des routes, et les cas de mortalité par écrasement sont parfois catastrophiques.

Dans le cadre du programme de « Mise en œuvre des continuités écologiques pour les amphibiens autour de l’Etang de Berre » soutenu par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la LPO PACA diagnostique les tronçons les plus accidentogènes de ce secteur afin d’envisager avec les aménageurs des solutions pour améliorer la perméabilité des infrastructures de transport. La semaine dernière, 13 cas d’écrasement de crapauds épineux ont déjà été constatés vers Saint-Chamas et Berre-l’Etang, le long des routes départementales D10 et D21b.

Soyez acteurs de la conservation de ces espèces protégées et saisissez vous aussi vos observations de mortalité routière sur faune-paca.org !

Retrouvez en téléchargement la toute nouvelle publication du CEREMA : Amphibiens et dispositifs de franchissement des infrastructures de transport terrestre.