Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Phalarope à bec large © Aurélien AudevardAvec 75 espèces pour 3482 oiseaux comptés, ce début d'année est assez similaire aux derniers recensements de 2020 avec cependant, une nette remontée des niveaux d'eau (124 mm d'eau depuis notre dernier passage).

La diversité pour les limicoles est intéressante avec 16 espèces observées, mais les recensements sont rendus difficiles avec la montée des eaux et donc la dissémination des effectifs en des endroits peu habituels. Le Bécasseau variable montrent des effectifs en baisse, mais toujours importants (488 contre 522 le 16/12). Ceux du Bécasseau minute sont légèrement en hausse (115 contre 90 le 16/12), tout comme ceux du Vanneau huppé (110 contre 65 le 16/12) et du Gravelot à collier interrompu (60 contre 54 le 16/12). On pouvait également observer : 27 Pluviers argentés, 23 Courlis cendrés, 19 Bécassines des marais ou 17 Chevaliers aboyeurs.

Du côté des laridés, les effectifs de Mouette rieuse sont stables (197 contre 204 le 16/12). On pouvait également voir durant cette journée : 192 Goélands leucophées (247 le 16/12) et 7 Sternes caugeks.

Les effectifs de Tadorne de Belon sont à la hausse en ce début d'année avec 309 oiseaux notés (243 le 16/12). A l'inverse les chiffres de Sarcelles d'hiver se sont effondrés avec seulement 6 oiseaux (100 le 16/12). On pouvait également voir : 85 Canards colverts, 25 Canards siffleurs et 8 Canards chipeaux. Pour les grèbes, ils se concentrent majoritairement sur l'étang nord avec des effectifs en hausse pour le Grèbe à cou noir (130 contre 86 le 16/12), le Grèbe huppé (55 contre 37 le 10/12) et stables pour le Grèbe castagneux (18 contre 18 le 16/12). Les Grands cormorans quant à eux montrent des chiffres en progression (131 contre 105 le 16/12).

En ce qui concerne les Flamants roses, les effectifs sont parfaitement stables avec un total de 766 oiseaux (762 le 16/12). 10 oiseaux bagués ont été contrôlés dont 5 oiseaux français, 3 italiens et 2 espagnols.

Enfin, signalons la présence exceptionnelle d'un Phalarope à bec large sur le site des Vieux salins. Cette espèce, rarissime en Méditerranée, qui niche en bordure des étangs et des marais côtiers de la toundra du Haut-Arctique, fournie sa quatrième mention pour le Var.

Le prochain comptage aura lieu le samedi 16/01 (comptage Wetland international) sous réserve de conditions météorologiques favorables. Je me joins à toute l'équipe de la LPO PACA pour vous souhaiter une belle année 2021.