Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Alouette haussecol © Aurélien AudevardAvec 87 espèces pour 4558 oiseaux dénombrés, le comptage de cette semaine retrouve la normalité avec une diversité encore assez élevée et un nombre d'oiseaux en stationnement croissant. Les premières colonies sont désormais en place malgré la météo encore capricieuse des derniers jours.

Avec seulement 19 espèces contactées, la diversité chez les limicoles est basse pour la saison. Les effectifs d'Avocette élégante (325 contre 355 le 28/04) et d'Echasse blanche (181 contre 159 le 28/04) sont plutôt stables avec pour cette première 61 nids présents sur les Vieux salins et seulement 2 nids sur le marais Redon pour la seconde. La migration du Grand gravelot est à son maximum avec 550 oiseaux comptés durant cette journée (99 le 28/04). Le Bécasseau sanderling et le Chevalier gambette lui emboitent le pas avec 136 et 131 individus. Les effectifs du Gravelot à collier interrompu, quant à eux, sont en baisse suite à la montée des eaux durant le week-end dernier mais les trois premiers poussins ont pu être observés cette semaine sur le salin des Pesquiers (5 nids également présents sur les deux sites). Enfin, on pouvait également voir une espèce peu commune, avec 1 Glaréole à collier sur les Vieux salins.

Du côté des laridés, les effectifs de Mouette rieuse sont à peu près stables avec 73 oiseaux contactés (92 le 28/04) avec la présence de 41 nids sur le Marais Redon. Les effectifs de Goélands railleurs montrent eux aussi une certaine stabilité (435 oiseaux contre 410 le 28/04) et les parades se multiplient sur les partènements de la Capte. On pouvait aussi voir : 568 Goélands leucophées, 18 Sternes pierregarins, 55 Sternes naines et 4 Sternes caugeks.

Du côté des anatidés, les effectifs de Tadorne de Belon sont en légère hausse, avec 430 oiseaux notés (360 le 28/04) et les couvaisons semblent en cours. Une couvée de Canard colvert a également été trouvée cette semaine sur le Marais redon.

Chez les passereaux, les migrateurs transsahariens poursuivent leur migration mais une légère baisse d'activité est tout de même perceptible notamment pour : l'Hirondelle de rivage (350), l'Hirondelle rustique (146), la Bergeronnette printanière (32) le Tarier des prés (29), Traquet motteux (11) etc. Notons aussi pour cette journée l'observation d'un Bruant ortolan et d'un Pipit spioncelle pour le moins tardif.

En ce qui concerne les Flamants roses, les effectifs poursuivent leur augmentation avec 492 oiseaux (445 le 28/04).

Enfin, terminons avec une troisième observation d'Alouette calandre pour la saison sur les Vieux salins (!) alors qu'une Alouette Haussecol était présente le 02/05 sur le salin des Pesquiers. Cette dernière demeure une petite rareté pour la côte méditerranéenne puisque elle niche dans la toundra alpine et arctique de Scandinavie, des montagnes de l’Europe de l’Est et de Sibérie jusqu’en Anadyr.

Le prochain comptage aura lieu le mercredi 12/05