Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

actu suivi pcmLes deux premiers protocoles printaniers de suivi/comptage ont été réalisés dans la RNR des Partias en avril/mai 2020 : le comptage au chant des Tétras lyre et le suivi des petites chouettes de montagne.

Un air de printemps a rapidement et discrètement saisi les montagnes dès la fin avril. À l’abri des regards et du dérangement (aidé par les mesures de confinement liées au Covid19), la flore s’est révélée et la faune réveillée : pour cette dernière, c’est en effet l’heure de la reproduction ! Alors qui dit « reproduction », dit « séduction » et pour les oiseaux mâles par exemple, c’est le moment de parader pour attirer les femelles. Pour se faire remarquer par leur future partenaire, il faut faire entendre sa voix et parfois pourquoi pas se donner à une petite chorégraphie (en vol ou à terre). Cette période agitée est la plus propice aux suivis des mâles chanteurs. Ces actions permettent de compter les individus d’une espèce donnée présents sur un espace particulier et ainsi de suivre l’évolution de la population.

Deux premiers protocoles printaniers de suivi/comptage ont été réalisés dans la RNR des Partias en avril/mai 2020 : le comptage au chant des Tétras lyre et le suivi des petites chouettes de montagne (Chevêchette d’Europe et chouette de Tengmalm). Le premier se fait à l’aube (dès le lever du soleil) et le second au crépuscule et se poursuit en début de nuit. Ces horaires n’ont, bien entendu, pas été choisis au hasard : il s’agit de se caler sur les périodes quotidiennes de forte activité de chaque espèce. Pour le Tétras lyre par exemple, les mâles chanteurs plus précisément, se font entendre très tôt le matin et sont visibles au sol (sur les « places de chants ») ou sur la cime des mélèzes. Les chouettes sont des rapaces dits nocturnes (ou crépusculaires selon les espèces), elles sont donc principalement actives au moment du crépuscule ou une fois la nuit tombée.

Compte tenu du protocole pour le suivi des petites chouettes de montagne, la seule équipe de salarié et volontaire en service civique était suffisante pour le mener à bien. Pour ce qui est du comptage des Tétras lyre, plusieurs bénévoles LPO ont répondu présents pour rejoindre la RNR des Partias de bon matin, chacun à des postes bien précis permettant de voir et/ou entendre les mâles venu chanter ou s’affronter sur les différentes « places de chants ».

actu suivi tl

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux comptages, impliquant une présence à des heures plutôt inhabituelles, permettent d’assister au beau spectacle de l’éveil de la nature. 

Encore un grand merci aux bénévoles pour leur aide et leur motivation matinale (le tout dans le respect des gestes barrières) !!