Restez informé

Epreinte de Loutre constituée d’écailles et d’arêtes de poissons, sur l’Argens © Nicolas FUENTOEn décembre dernier, lors d'un tournage dans le cadre du projet Histoire d'hommes & de rivières de FNE PACA (cf. notre article du 3 avril) réalisée sur le terrain au bord de l’Argens dans le Var, l’apparition d’une Loutre d’Europe en arrière-plan à pour le moins surpris tout le monde. Celle-ci a fait une brève mais remarquée apparition en arrière-plan permettant d’attester de la présence de l’espèce sur l’Argens, où elle avait disparue depuis les années 1970.

Cette donnée nous a démontré que la Loutre avait une fois de plus un temps d’avance sur nos prospections et que sa discrétion lui permettait de passer inaperçue si des recherches spécifiques n’étaient pas menées.
Les traces qu’elle laisse derrière elle sont pourtant caractéristiques : des crottes (appelées épreintes) constituées d’écailles et d’arêtes de poissons, déposées sur des éléments visibles du paysage (rocher dépassant de l’eau, seuil, pile de pont), lui permettant de marquer son territoire.

Ainsi, vendredi 04 mai 2018 des recherches ont été menées sur le haut Argens, dans le secteur de Barjols-Chateauvert, pour tenter de confirmer la présence de l’espèce sur cette rivière. Il aura fallu attendre moins de 1h30 pour trouver la première épreinte sur un rocher. Une deuxième épreinte a ensuite été trouvée 400 mètres plus bas.

Epreinte de Loutre constituée d’écailles et d’arêtes de poissons, sur l’Argens © Nicolas FUENTOCela prouve que la loutre est plus que jamais en train d’étendre sa répartition et de recoloniser de manière naturelle ses anciens territoires. Ouvrez donc l’œil, au bord de toutes les rivières de PACA, pour tenter de déceler la présence de l’espèce (empreintes ou crottes).

N’hésitez à nous contacter pour toute suspicion de présence sur une rivière ou pour une confirmation d’identification (crotte ou empreinte) : nicolas.fuento@lpo.fr