Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Sandrine et Hubert devant la nouvelle grange des hirondelles rustiques © Morgane BergerHubert, agriculteur de Vaucluse et sa belle-fille Sandrine sont deux grands amoureux des hirondelles. L'un des bâtiments de la propriété, accueillant une colonie d'hirondelles rustiques, va devoir être fermé prochainement. Il était inconcevable pour Sandrine et Hubert de perturber les hirondelles à leur retour de migration et de les priver de ce lieu qu'elles apprécient particulièrement. Depuis un an, nous suivons le fabuleux travail d'Hubert. Venez découvrir la belle surprise que nous avons eu au début de l'été... 

En 2019, nous avons été contacté par Hubert. Fier de la colonie d'hirondelles rustiques nichant au sein de sa propriété, nous nous sommes rendus sur place afin de recueillir son témoignage, les agriculteurs étant des acteurs particulièrement importants dans la protection des hirondelles (lieux favorables à la nidification, ressources alimentaires...). Etant dans l'obligation de fermer le hangar prochainement, Hubert cherchait une solution afin de permettre aux hirondelles de ne pas perdre leurs repères au retour de migration.

Durant l'hiver, Hubert a construit un auvent en bois mitoyen au hangar, au toit isolé afin d'éviter de trop fortes chaleurs. Il y a disposé des nichoirs artificiels adaptés ainsi que certains nids naturels (abandonnés) accrochés à la nouvelle charpente. Une ouverture entre les deux bâtiments a été laissée afin de permettre aux hirondelles de circuler et de progressivement coloniser le nouveau lieu. Les nids ont été suffisamment espacés les uns des autres, comme le nécessite cette espèce, moins grégaire que l'hirondelle de fenêtre. Pour attirer les hirondelles, Hubert et Sandrine ont utilisé un système de repasse sonore avec des cris spécifiques diffusés au début de l'été. Aussi, pour protéger les hirondelles des intempéries, Hubert a installé des lamelles pare vent. Le plus : des câbles tendus pour que les hirondelles puissent se percher.

Un nid accroché à la nouvelle charpente © Morgane BergerL'ouvrage dédié aux hirondelles construit par Hubert © Morgane Berger

Quelle bonne surprise quand Sandrine nous contacta au début de l'été pour nous annoncer que deux couples d'hirondelles s'étaient déjà installés sous le nouveau bâtiment ! Une première dans la région PACA et une réussite exemplaire en matière d'aménagement en faveur de la biodiversité.

Les hirondelles apprécient se percher sur les câbles © Morgane BergerUne hirondelle rejoint un nid artificiel © Morgane Berger

La transition que consiste l'été 2020 - proposer un nouveau site de nidification tout en maintenant l'ancien ouvert - semble avoir été un point crucial dans la réussite du "déplacement". 

Sandrine et Hubert, amoureux de la Nature © Morgane Berger 

On ne veut pas qu'elles partent...S'il y a des bébés, on espère les voir l'année prochaine, on veut vraiment aider les hirondelles !

 

Nous tenons à remercier Sandrine et Hubert pour leur engagement envers la biodiversité et espèrons que leur initiative servira d'exemple aux particuliers, aux élus et aux professionnels du bâti. Jusqu'à présent, seul le déplacement de colonies d'hirondelles de fenêtre, notamment grâce aux tours à hirondelles, avait pu faire ses preuves. Le travail de nos protagonistes est donc une grande réussite !

Vous trouverez un article dédié à Hubert et à la colonie en question ici.

Vous aussi, aidez les hirondelles et participez à la conciliation entre biodiversité et bâti en adhérant à la LPO PACA !

Morgane Berger