Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Pic vert © Marine SteinmannOn le connaît pour ses couleurs verdoyantes et sa manière de s’accrocher à la verticale aux troncs d’arbres. Espèce protégée et insectivore, le pic vert se sert de son bec puissant pour creuser la terre à la recherche d’insectes et de larves, mais aussi pour aménager des loges dans le bois mort pour faire son nid. Arrivé au Centre de sauvegarde le 21 janvier dernier, ce mâle a piqué notre curiosité...  

L’oiseau a été victime d’un chat domestique  

Trouvé dans les Bouches-du-Rhône à la suite d’une attaque de chat domestique, ce spécimen a été emmené en urgence chez un vétérinaire qui a diagnostiqué une plaie au bréchet et à l’aile droite, ainsi que du sang dans l’œil droit. 

Pic vert © Marine SteinmannPic vert © Marine Steinmann

 

 

 

 

 

Après la désinfection des blessures et l’administration d’un antidouleur à l’animal, un transport a été effectué
 rapidement jusqu’au Centre de sauvegarde par notre bénévole Arnaud. L’oiseau a été placé à son arrivée dans un box bien isolé et très végétalisé pour qu’il puisse se cacher. En effet, les pics verts sont des animaux fragiles et extrêmement sensibles au stress. Dans notre salle de soins, le silence est de mise... 

Le saviez-vous ? 

Le pic vert possède une langue démesurément longue pour sa taille. En effet, elle peut atteindre près de 10 centimètres lorsque l’oiseau s’en sert pour attraper des insectes à l’aide de sa salive collante ! Sachant que le pic vert adulte mesure environ 30 à 36 centimètres, sa langue représente un peu plus d’un tiers de son corps.