Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

c_216_162_16777215_00_images_mediatheque_images_section_actualite_avant_2012_hrisson-bton_ghislaine_pechikoff_2011_crsfs_hd.jpgMardi 11 janvier en fin d'après midi, des ouvriers découvrent sur un chantier de Cavaillon un hérisson recouvert de béton. Cette femelle adulte devait probablement hiberner dans un abri sur laquelle une dalle de béton fut coulée.

Celle qui fut rapidement surnommée "miss Béton" a été déposé chez un vétérinaire bénévole de Cavaillon qui commença à broyer à la pince universelle (pour les bricoleurs) les morceaux de béton durci se trouvant sur le dos du pauvre animal, sur et entre les piquants. A 19h30, une bénévole du réseau d'acheminement prenait le relai. Mais devant le refus catégorique de la patiente de s'ouvrir pour pouvoir dégager le ventre et l'orifice génito-urinaire, l'empêchant donc d'uriner, il était évident qu'une anesthésie générale s'imposait.

Mercredi 12 janvier à 9 h, miss Béton était endormie, permettant ainsi à la bénévole, au vétérinaire et à son assistante, d'épiler, bloc par bloc, tout le béton du ventre, l'utilisation d'une pince pour broyer s'avérant inefficace et dangereuse sur cette partie du corps. Une heure aura été nécessaire pour retirer tout le béton collé à la peau.

Aujourd'hui Miss Béton va bien et se remet de ses émotions. Elle restera au Centre jusqu'au printemps et sera ensuite rendue à la vie sauvage...mais le plus loin possible d'un chantier !

 

 c_270_201_16777215_00_images_mediatheque_images_section_actualite_avant_2012_hrisson-bton_ghislaine_pechikoff_2011_crsfs_hd_3.jpg