Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Vautour moine "Lucie" © Typhaine LyonFin juillet, Michel Terrasse (LPO Mission rapaces et Vulture Conservation Fondation), nous apprend que le site du Verdon a été choisi pour relâcher en nature deux poussins de Vautour moine. Ces deux poussins sont issus de couples reproducteurs du Programme d'Elevage Européen (EEP) pour réintroduire en nature des oiseaux nés en captivité dans le but de renforcer les populations sauvages d'espèces menacées. Les oiseaux sont fournis à titre gracieux par les zoos aux différents opérateurs de terrain.

 

Arrivée des Vautours moines Monaco et Lucie dans le Verdon © Typhaine LyonC'est le 15 aout dernier que Jean-Louis Liégeois (directeur de l'Académie de Fauconnerie du Puy du Fou) arrive dans les gorges du Verdon avec le précieux chargement : « Lucie », femelle née le 5 mai 2014 au Bioparc de Doué la Fontaine et « Monaco », mâle né le 9 mai au Grand parc du Puy du Fou, initialement offert au Prince Albert II de Monaco pour le réintroduire dans le Verdon. Après un long voyage, les deux oiseaux sont pesés, identifiés avec une bague du muséum puis placés dans leur volière (méthode du taquet volière) avec quelques gigots comme repas, ils les dégusteront quasi immédiatement. Durant 10 jours, sous surveillance, Lucie et Monaco apprennent à se connaitre et s'entrainent à voler.

 

 

Une première française

Vautour moine (Monaco) avec une balise © Franziska Loercher - swild.chLe 25 aout, Marleen Huyghe (coordinatrice de l'EEP Vautour moine, Zoos de Planckendael et Anvers) et Franziska Lörcher (société Swild) nous retrouvent aux volières pour une première française : équiper les deux moinillons de balises GPS ! Financés par le Puy du Fou et le Bioparc de Doué la Fontaine, ces dispositifs de suivi par satellite permettront de suivre, de jour en jour, les déplacements des deux oiseaux et ainsi d'étudier l'erratisme post-juvénile de cette espèce. Pendant cette journée, des plumes des deux poussins sont prélevées afin d'étudier leur génétique, une bague darvic à code alphanumérique leur est posée pour identification à distance et quelques plumes (rémiges et rectrices) de chacun des oiseaux sont décolorées afin de faciliter leur identification en vol (voir fiche d'identification). Encore quelques jours et ils seront prêts à découvrir la liberté.

 Décoloration du plumage du Vautour moine "Monaco" © Franziska Loercher - swild.ch

 

 

Le grand jour

Vautour moine Monaco en vol © Typhaine LyonLes jours suivants, les oiseaux sont en pleine forme et ils ont été vu à plusieurs reprises traverser la volière en vol, ils sont prêts ! Leur libération est prévue le 9 septembre. En nature, les jeunes vautours moines quittent le nid environ 120 jours après leur naissance, cette date de lâcher respecte donc la phénologie naturelle de l'espèce. Au total les moinillons auront passés 24 jours en volière d'acclimatation, ce qui aura permis de les familiariser avec leur nouvel environnement et de créer un attachement au site de lâcher, cette espèce étant philopatrique (tendance à revenir nicher sur le lieu de naissance ou d'envol). Vers 11 heures, une partie de la volière est ouverte et quelques appâts sont placés à l'extérieur pour inciter Lucie et Monaco à sortir. Après deux heures d'attente, Lucie sort la première avec assurance et s'intègre immédiatement à la curée, elle sera suivie 2 minutes plus tard par Monaco. Ils passeront tous deux l'après midi sur le charnier à s'alimenter et à faire connaissance avec les vautours fauves et leurs congénères présents sur le site. D'ailleurs, quelques interactions assez virulentes avec plusieurs vautours moines seront observées : malgré leur jeune âge, nos deux moinillons n'ont pas l'intention de se laisser faire ! A plusieurs reprises Monaco, ouvre ses ailes et prend le vent, il jauge la situation, tandis que Lucie reste tranquille à ses cotés. Un orage se rapproche des gorges, fait forcir le vent sur le site et, à 17h42, profitant de cette occasion, Monaco fait le grand saut, nous remplissant de frisson. Au total, 4 minutes de vol, son premier vol, durant lequel nous ne le lâcherons pas des yeux, soucieux que tout se passe pour le mieux.

 

Vautour moine Lucie en vol © Francis JourneauxAprès avoir maitrisé sa voilure et survolé son site de libération, il décide finalement de se poser pour passer la nuit. Son vol terminé, nous recherchons Lucie qui n'avait pas bougé, mais elle n'est plus présente sur le charnier, elle a fait le grand saut, elle aussi, pendant que nous avions les yeux rivés sur Monaco. Le ciel est vide, l'idée d'un premier vol raté et d'une chute au fond des gorges nous vient à l'esprit, mais nous la retrouvons finalement quelques minutes plus tard aux cotés de son compagnon. Le lendemain, les deux oiseaux sont toujours présents au même endroit, ils y resteront la journée et seront observé les jours suivants en vol au dessus des gorges. Lucie a pris rapidement ces marques sur le territoire des gorges, elle effectue des vols d'explorations avec de plus en plus d'assurance et n'hésite pas à s'éloigner de Rougon. Monaco quant a lui, semble être bien plus casanier et ne s'éloigne guère d'un petit périmètre. Espérons que ce lâcher soit d'aussi bon augure que celui de « Jean », le mâle fondateur du couple reproducteur, libéré par la même méthode en 2008 !

 

Cette opération de réintroduction, menée dans le cadre du programme Vautours du Verdon de la LPO PACA et du Plan National d'Action Vautour moine 2011-2016, est donc couronnée de succès : une coordination exemplaire entre les différents partenaires et un envol réussi pour les deux poussins nés en captivité !
Si vous souhaitez suivre les aventures de Lucie et Monaco, leurs cartes de déplacements sont consultables à l'adresse suivante : http://paca.lpo.fr/protection/especes/oiseaux/vautours-du-verdon

 

 

 

La LPO PACA souhaite remercier chaleureusement tous les partenaires du lâcher :

  • Le Grand parc du Puy du Fou et le Bioparc de Doué la Fontaine pour le don des oiseaux et le financement des balises GPS ;
  • L'EEP Vautour moine pour la mise à disposition des oiseaux au programme Vautours du Verdon de la LPO PACA ;
  • La Société SWILD pour la pose des balises GPS ;
  • La LPO Mission Rapaces et la Vulture Conservation Foundation pour le choix du site de lâcher et leurs actions menées en faveur des vautours;
  • Les personnes présentes lors des différentes manipulations et du suivi post-lâché pour leur aide : Vincent Roustang, Marc Pastouret, Mme Liègeois, Philippe Helsen, Lucretia Deplaces

 

Une deuxième reproduction réussie

Vautour moine "Regain" en vol © Marc PastouretEn 2013, après plus d'un siècle et demi d'absence, une première reproduction avait été menée avec succès par « Jean » et « Exo1 », aboutissant à l'envol du jeune « Phénix ». Ce jeune, en phase d'erratisme post-juvénile a été contacté jusque mi juin dans les Baronnies puis dans le Diois, nous n'avons à l'heure actuelle plus de contact (les absences de contacts sont fréquentes lors de cette phase d'erratisme). Pour la deuxième année consécutive, le couple a élevé un moinillon, « Regain », né entre le 30 avril et le 7 mai, et qui a pris son envol avec succès le 7 septembre. Il retourne régulièrement sur son nid accompagné de ses parents. Comme Lucie, il a été vu visitant les gorges.

 

Pour cette année 2014, la colonie du Verdon se voit donc renforcée de 3 jeunes vautours moines !

Typhaine LYON et Sylvain HENRIQUET
LPO PACA