Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Azurés (Lysandra Bellargus) en train de pomper les sels minéraux de la terre humide au niveau d’une flaque © Marion FouchardEn été, lorsque l’eau se fait rare, une simple mare peut faire l’objet de toutes les convoitises…

 

En apportant de l’eau et de l’humidité, un micro-habitat se crée, avec la faune qui lui est associée. Par exemple, les mâles de certains papillons de jour viennent s’agglutiner sur le sol humide des berges des mares pour combler leur déficit en sels minéraux.

 

 

 

Agnès Dupoyet (directrice des fonds itancia), Robert, Sébastien, Marine, Cosme et Marion (LPO PACA) se sont retrouvés le jeudi 18 août pour la création de la mare du futur jardin à papillons du Domaine de l’Escarelle.

 

Au printemps la mare a été tracée puis creusée par le personnel du domaine de l’Escarelle sous les conseils de la LPO.

 

02 escarelle03 escarelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première étape consistait à étaler le géotextile et la bâche au niveau de la mare creusée, en laissant le moins de plis possible.

La pose d’une bâche permet de retenir l’eau au niveau de la mare, la nature du sol ne permettant pas un simple tassement pour retenir l’eau au sein de cette dernière.

 

04 escarelle05 escarelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois la bâche bien disposée sur le géotextile, vient l’étape du remplissage de la mare afin que la bâche épouse les contours de cette dernière.

 

06 escarelle07 escarelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant, les axes des chemins du jardin ont été tracés pour que le personnel du domaine puisse mettre en place le système d’arrosage et créer par-dessus les chemins. 

 

Une fois la mare bien remplie, découpage du géotextile et de la bâche selon les contours de la mare.

Puis rectification du niveau des berges pour que la mare garde son eau en fonction de la pente du terrain et creusage d’une tranchée toute autour, afin d’enterrer les bords du géotextile, de la bâche et de la mare.

 

08 escarelle09 escarelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois que le niveau d’eau est bon, que la tranchée est creusée, déroulement de la toile de jute le long des berges. Cette dernière permet de retenir la terre et les substrats pour une colonisation plus rapide des végétaux dans les premiers temps de vie de la mare.

 

10 escarelle11 escarelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière étapes pour la journée, pose d’agrafes pour fixer ensemble les trois couches successives et enterrage de ces dernières dans la tranchée.

 

Voici le résultat, en attentant des pierres amenées par le domaine pour finaliser la mare.

 

12 escarelle