Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Le jeune vautour fauve a très vite pris ses marques en volière © Marine SteinmannLe 8 janvier 2020, un jeune vautour fauve est arrivé au Centre de sauvegarde de Buoux dans le Vaucluse. Il a été trouvé sur une route près de Toulon le 7 janvier, à la commune de La Valette-du-Var. Affaibli, il reprend actuellement des forces dans nos volières avant que son rapatriement soit organisé dans le Verdon.

Un visiteur inhabituel à La Valette-du-Var 

Ce jeune vautour fauve a été aperçu pour la première fois le 7 janvier, perché sur un toit de cette commune du Var. C’est ensuite au milieu d’une route, sur le Mas des Terres rouges, qu’il a été trouvé par une mère et sa fille. Une vision peu commune en ville, puisque les vautours fauves vivent plutôt en altitude. Les jeunes, en quête d’un nouveau territoire, quittent souvent les massifs montagneux et s’éloignent de leur environnement naturel. La présence de cet individu en ville s’explique donc par son âge, et sa prise en charge va permettre de le replacer dès que possible dans un milieu adapté. 

Un transport efficace jusqu’au Centre de sauvegarde 

Pendant son diagnostic, deux soigneurs et deux volontaires en service civique ont dû maintenir l'oiseau © Marine SteinmannAlertée par les découvreuses, la police municipale est arrivée sur place et le transport jusqu’au Centre de sauvegarde de la LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur a pu être organisé. Le diagnostic n’indique rien d’inquiétant : l’animal est affaibli du fait de son errance, mais il n’est pas blessé. Nous remercions Mélanie, bénévole transporteuse du centre, d’avoir fait le trajet jusqu’à nous pour que nous puissions venir en aide à ce jeune rapace ! 

Retour programmé du jeune dans le Verdon 

Depuis plus de 20 ans, la LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur mène des actions de sauvegarde des vautours dans le Verdon. Avec le Vautour moine, le Vautour percnoptère ou le Gypaète barbu, le Vautour fauve fait l’objet de programmes de conservations. Grâce au suivi des populations de cette région, 220 couples nicheurs ont été recensés en 2019, ainsi que 157 jeunes parfois bagués avant de quitter le nid. Celui que nous avons accueilli n’en possède pas encore mais il sera bagué avant d’être relâché dans le Verdon dans plusieurs semaines. 

Pour nous aider à poursuivre nos actions, vous pouvez faire un don au Centre de sauvegarde : https://paca.lpo.fr/don ou utiliser le moteur de recherche solidaire Lilo : https://paca.lpo.fr/lilo.