Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Grand-duc d'Europe © Marine SteinmannDès demain, le retour partiel à la vie professionnelle et aux loisirs de plein air de millions de personnes risque de perturber la tranquillité de la faune sauvage. Afin de protéger la biodiversité et de limiter les dérangements occasionnés par la présence humaine, des gestes simples et responsables peuvent être adoptés par chacun d’entre nous. 

 

 

Rester attentif et respectueux en promenade 

Lapin de garenne © Alexandra DekervilerQue vous soyez près du littoral, en montagne ou à la campagne, veillez à rester sur les sentiers balisés pour ne pas déranger les espèces sauvages habitants les environs. En pleine période de reproduction et de naissances, il est important de respecter les dispositifs de protection des espaces naturels et les règles de sécurité lorsque vous vous y trouvez.  

La prudence est également de mise au volant : rouler moins vite limite les risques de collision avec la faune et les écrasements. 

 

En cas de découverte d’un jeune animal... 

Jeune Mésange bleue nourrie au sol par un parents © Grégory DelaunayVous pouvez vous référer à nos fiches conseils en ligne afin de vous renseigner rapidement sur la marche à suivre. Il faut d’abord déterminer si le jeune animal est en détresse ou non.

Par mesure de précaution, il ne faut pas le nourrir sans nous avoir consulté au préalable pour des conseils : vous risqueriez de lui donner une nourriture inadaptée et de l’intoxiquer. Toutes les informations que vous trouverez ailleurs en ligne (forums, réseaux sociaux...) peuvent être erronées. 

Afin de ne pas retirer inutilement un petit à ses parents, ne l’emmenez pas chez vous sans avoir vérifié auprès d’un centre de soins que la situation était anormale. Pour certaines espèces, notamment les jeunes oiseaux, les replacer en hauteur peut suffire pour les mettre en sécurité, car les parents ne sont pas loin et s'en occupent encore : consultez notre dernier article pour plus d’information à ce sujet

 

Eviter la destruction involontaire des espèces du jardin 

Jeune Hérisson d'Europe © Arnaud BorneEn période de naissances, votre jardin est susceptible d’abriter des nids et des familles d’espèces sauvages. Pour ne pas les mettre en danger, il faut laisser des zones ensauvagées dans votre jardin et être vigilant lors de vos activités de jardinage.  

Avant de tondre votre pelouse, vérifiez qu’aucun hérisson ne se trouve dans les hautes herbes. Laissez les tas de branches et de feuilles en place pour qu’ils puissent s'y cacher. Retardez la coupe de vos haies où les passereaux nichent, et n'élaguez pas les branches d’arbres pouvant soutenir des nids d’oiseaux ou d’écureuils. 

Cliquez ici pour plus d’informations sur les pratiques de jardinage dangereuses pour la faune. 

 

Protéger la biodiversité lors des activités professionnelles de terrain 

Ce poussin faisan est l’unique rescapé d’une destruction involontaire de nid dans un champ © Marine SteinmannAvant d’entamer tout chantier ou toute activité susceptible de déranger la biodiversité sur un terrain, il faut prendre certaines précautions. Par exemple, si vous êtes agriculteur, veillez à bien repérer les lieux de nidification avant de faucher un champ, afin de les éviter en les contournant. Certains oiseaux, comme les faisans, nichent au sol. Avec le passage des machines agricoles, les mères ne quittent pas le nid et périssent avec leurs œufs.  

 

 

Vous avez trouvé un animal sauvage en détresse ? Consultez nos fiches conseils en ligne

Pour nous aider à poursuivre nos actions, vous pouvez faire un don au centre de sauvegarde ou utiliser le moteur de recherche solidaire Lilo