Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Biberon d'un Levraut blessé ©Trossero MarieLe saviez-vous ? Il est normal de trouver les jeunes lièvres au sol sans leur mère. Les lièvres ne creusent pas de terrier pour leurs petits comme le font les lapins de garenne. Ils installent leur gite à même le sol, dans les hautes herbes à la lisière d’un bois, dans les champs cultivés ou sous les haies. La mère peut laisser son petit seul pendant plusieurs heures le temps d’aller chercher à manger avant de revenir pour l’allaiter.

 

Comment agir face à un jeune levraut ?

Si vous trouvez un jeune levraut au cours d’une balade ou d’une activité jardinage, ne le touchez pas.Les lièvres ont un excellent odorat et risquent de délaisser leur petit s’ils sentent une autre odeur. Laissez-le à sa place et vérifiez qu'il n’a pas l’air blessé en restant à une distance raisonnable. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous : Cartes des centres de sauvegarde en France

Dans le cas présent, le viticulteur qui a trouvé ce jeune lièvre nous a rapidement contacté après avoir trouvé la mère décédée et son petit blessé. La mère nichant au sol, a choisi de protéger ses petits et a péri avec le passage des machines agricoles. Pour éviter ce genre d’accidents, avant d’entamer tout chantier ou toute activité susceptible de déranger la biodiversité sur un terrain, il faut prendre certaines précautions. Par exemple, si vous êtes agriculteur, veillez à bien repérer les lieux de nidification avant de faucher un champ, afin de les éviter en les contournant. 

Toute notre équipe veille attentivement sur le levraut qui se remet progressivement. Vous pouvez l’observer reprendre des forces sur cette courte vidéo.

Levraut en séance de nettoyage ©Trossero MarieLevraut blessé à la patte avant gauche ©Trossero Marie

 

Chouettes hulottes juvéniles avant pesée ©Trossero MarieLe printemps synonyme de naissances 

Avec le retour des beaux jours, vous êtes plus susceptibles de découvrir dans votre jardin un jeune animal sauvage. Même si les parents ne se trouvent pas à proximité, un petit est rarement abandonné : les parents sont soit partis chercher à manger, soit en train de se cacher parce que votre présence les dérange. Nombre de personnes voulant bien faire, retirent en réalité des petits à leurs parents. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous avant d’intervenir : Carte des centres de sauvegarde en France

Plus d’informations sur la marche à suivre face à un jeune animal sauvage ici 

 

Eviter la destruction involontaire des animaux dans votre jardinRécupération des bébés écureuils dans leur nid à cause d'élagages ©Steinmann Marine 

En cette période, votre jardin est susceptible d’abriter des nids et des familles d’espèces sauvages. Pour ne pas les mettre en danger, il faut laisser des zones ensauvagées sur votre terrain et être vigilant lors de vos activités de jardinage.   

Avant de tondre votre pelouse, vérifiez qu’aucun hérisson ne se trouve dans les hautes herbes. Laissez les tas de branches et de feuilles en place pour qu’ils puissent s'y cacher. Retardez la coupe de vos haies où les passereaux nichent, et n'élaguez pas les branches d’arbres pouvant soutenir des nids d’oiseaux ou d’écureuils.  

Cliquez ici pour plus d’informations sur les pratiques de jardinage dangereuses pour la faune

 

Pour nous aider à poursuivre nos actions, vous pouvez faire un don au centre de sauvegarde ou utiliser le moteur de recherche solidaire Lilo