Retrouvez ici une chronique que nous publions chaque samedi dans Var-Matin dédiée à une espèce animale, que vous pouvez observer, régulièrement ou moins, dans les salins d'Hyères, réserve ornithologique incroyablement riche.

Lire la suite...C’est par un matin de mars, sous les larges feuilles d’une ombellifère que l’on découvre notre oiseau de la semaine, occupé à se rassasier d’insectes. Personne ne pourrait imaginer que ce passereau de quelques grammes vient d’effectuer plusieurs milliers de kilomètres pour venir perpétuer son espèce dans les garrigues méditerranéennes. La Fauvette passerinette est l’un de ces migrateurs transsahariens qui vont regagner l’Europe dans les prochains jours.

Lire la suite...Les beaux jours arrivant, le réveil de la nature se fait sentir, notamment chez les insectes avec l’émergence de nombreux papillons. Après avoir passé l’hiver sous la forme de chrysalide pour la plupart, la douceur va déclencher la transformation finale. Avec les beaux jours, le Citron est l’un des premiers à apparaître.

Lire la suite...Même si le froid et la neige nous rappelle au bon souvenir de l’hiver, certains migrateurs sont déjà en route pour leurs quartiers de reproduction. Parmi les canards de surface, il en est un, qui porte bien mal son nom et annonce généralement le début des beaux jours. La magnifique Sarcelle d’été arrive dans les premiers jours de mars et porte généralement avec elle, l’espoir de jours meilleurs.

Lire la suite...Il fait partie des nombreux passereaux auxquels on ne prête guère attention. Caché dans les plantes folles d’un chemin, un oiseau furtif à tête sombre, picore quelques graines au sol. A la moindre alerte son envol est inévitable et vous n’entendrez tout au plus que son cri. Cet oiseau cagoulé n’est autre que le Bruant des roseaux, espèce venue profiter de la douceur du climat méditerranéen.

Lire la suite...Acteur principal dans les fables de la fontaine, serial killer sanguinaire pointé du doigt à la première poule dérobée ou propagateur des maladies dignes des films catastrophe, le Renard roux n’a jamais autant agité l’esprit des hommes. Pourtant, ce mammifère incontournable de la faune française joue un rôle tout autre et assez méconnu.

Lire la suite...Quelques cris plaintifs, attirent notre attention sur des petits bouchons gris qui flottent au loin sur l’eau lisse de l’étang. Au passage d’un Goéland leucophée un peu trop curieux, les petites boules grises disparaissent aussitôt dans un feu d’artifice d’éclaboussures. Sitôt le danger passé, les frêles Grèbes à cou noir réapparaissent et reprennent leur vie paisible de pêcheur.

Lire la suite...Il faut avoir un œil aiguisé pour débusquer, ce limicole caché en bordure des salicornes. L’oiseau au repos, le bec dans son plumage très cryptique, n’en est pas moins alerte. Mais à bien y regarder il n’est finalement pas seul, puisqu’une quinzaine de Bécassines des marais est là parfaitement dissimulée, profitant des premiers rayons du soleil de cette matinée de février.

Lire la suite...Caché dans l’herbe rase, un petit oiseau brun inspecte le sol avec insistance. Il trottine en zigzag, s’arrête aux pieds des touffes sèches, glane un invertébré jusqu’ici invisible aux yeux de l’observateur. Le Pipit farlouse est un visiteur strictement hivernal en méditerranée, venu profiter des températures clémentes, pour survivre aux rigueurs hivernales régnant sur ses sites de reproduction nordiques.

Lire la suite...Espèce emblématique des parcs urbains et de la plupart des zones humides de notre région, le Cygne tuberculé est un oiseau protégé, bien connu et aimé du grand public. Le malheureux évènement du 17 janvier dernier, avec un tire illégal de ce majestueux oiseau à Hyères dans le Var, vient nous rappeler que les oiseaux même les plus communs sont les premières victimes de la bêtise humaine.

Lire la suite...C’est dans les grandes zones ouvertes, où se mêlent salicornes, vasières et petites pièces d’eau que nous retrouvons l’oiseau de la semaine. Vous l’entendrez bien plus vite que vous ne le verrez, avec son cri « couuu-li » nasillard et puissant ». Une fois son plumage cryptique détecté, vous apercevrez un grand oiseau au long bec démesuré prêt à s’envoler au moindre danger. Le Courlis cendré est l’un de ces limicoles hivernants, au statut de conservation des plus précaires…