Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Vautour fauve © Grégory DelaunayPresque complétement exterminés par l'homme, le retour des vautours dans le Verdon se doit à la motivation et au travail acharné de quelques convaincus. Accompagnez-les dans leur travail et leurs missions quotidiennes le temps de ce film et découvrez de superbes images des 4 espèces de vautours présentes en France ce vendredi 23 août au Salle-sur-Verdon.

Pour en savoir plus rendez-vous sur notre agenda en ligne.

 

Les vautours sont de retour !

Réalisatrice : Maja Dielhenn. Cameraman : Felix Greif Son : Ingo Mende Images Drone : Sami Sarkis Producteur : Medienkontor Movie GmbH, ARTE et la collaboration de GEO. Format : Documentaire de 52 minutes.

Depuis quelques années, on aperçoit de nouveau des vautours au-dessus des gorges et des chaînes montagneuses du sud de la France. Grâce à l'action d'ornithologues très engagés, on peut désormais admirer des Vautours fauves, des Vautours moines, ou des Gypaètes barbus dans les Baronnies, le Vercors et les gorges du Verdon, où ils évoluent dans des paysages à couper le souffle.

Au début du XXe siècle, ces géants des cieux avaient presque tous été exterminés par l'homme, en France et en Europe. C'est principalement grâce à l'engagement d'ornithologues passionnés que l'on peut à nouveau les apercevoir en France. Dès la fin des années 1970 ont été mis en place des programmes de réintroduction qui sont encore menés avec succès aujourd'hui : c'est le cas dans le Vercors, où deux jeunes gypaètes barbus ont été relâchés cet été.

Pascal Orabi travaille pour la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et coordonne des projets de protection des vautours en France. C'est à ses côtés que 360° GEO part à la découverte des magnifiques paysages montagneux du sud de la France. L'occasion unique d'admirer de près le Vautour fauve, le Vautour moine, le Gypaète barbu et même le très rare Vautour percnoptère en train de manger, de jouer ou d'apprendre à voler. Se nourrissant uniquement de charognes, les vautours ont servi durant des siècles d'équarrisseurs naturels aux bergers du sud de la France. Aujourd'hui encore, les éleveurs de moutons peuvent recourir aux services des vautours en déposant des carcasses sur des « placettes », des points de nourrissage prévus à cet effet. Cependant, malgré le rôle clé que jouent les rapaces dans l'écosystème, les vautours demeurent un sujet sensible.