Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Lire la suite...Comme nous en été la petite faune sauvage a besoin de s’abreuver plus souvent. Malheureusement lorsque la chaleur est trop écrasante, les points d’eau (flaques, petites mares, fossés) qui permettent notamment aux oiseaux de se désaltérer et de se baigner pour se rafraîchir sont asséchés par le soleil.

Lire la suite...De retour de migration en avril, les petits-ducs scops s’installent en Région Sud pour se reproduire jusqu’à la fin de l’été. Les petits sortent du nid bien avant de savoir voler, durant une phase d’émancipation au sol où les parents continuent de les nourrir. Mais nombre de personnes qui découvrent ces petits rapaces les pensent abandonnés et les prélèvent du milieu naturel pour les confier au Centre de sauvegarde. Pour éviter cela, il est utile de savoir quand intervenir, et comment. 

Lire la suite...Pendant le confinement, le Centre de sauvegarde de la faune sauvage a accueilli deux jeunes fouines trouvées faibles et en hypothermie. Membre de la famille des mustélidés, la fouine est omnivore. Son rôle régulateur des rongeurs et des colombidés empêche leur prolifération et revêt une utilité sanitaire. Cependant, même si sa présence est bénéfique pour la biodiversité, la fouine est encore classée parmi les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts...

Lire la suite...Chaque année, notre centre de sauvegarde accueille plus de 450 martinets noirs en période estivale. Si vous trouvez un martinet au sol, il est important de déterminer s’il a besoin d’une prise en charge ou s’il a seulement besoin d’aide pour s’envoler. Car s'il atterrit sur la terre ferme, un martinet peut ne pas réussir à s’envoler seul, même s’il n’est pas blessé... 

Lire la suite...Cela fait presque un an que la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur s'est associée au moteur de recherche Lilo afin de soutenir la protection des chouettes et des hiboux de notre région. C'est avec beaucoup de reconnaissance, que nous pouvons vous annoncer aujourd'hui le franchissement du palier symbolique des 1000 € pour notre projet "Chouettes et Hiboux".

Lire la suite...Les vétérinaires viendront-ils au secours des associations de protection de la nature en difficulté ? Le micro-don, une chaîne de solidarité pour la biodiversité.

Lire la suite...Dès demain, le retour partiel à la vie professionnelle et aux loisirs de plein air de millions de personnes risque de perturber la tranquillité de la faune sauvage. Afin de protéger la biodiversité et de limiter les dérangements occasionnés par la présence humaine, des gestes simples et responsables peuvent être adoptés par chacun d’entre nous. 

Lire la suite...Vous avez moins de 26 ans et vous souhaitez vous engager auprès de la faune sauvage en détresse ? Nous proposons deux missions de volontariat en service civique au sein de notre centre de sauvegarde de la faune sauvage en région Provence-Alpes-Côte d’Azur ! 

Lire la suite...Au printemps, vous êtes susceptibles de découvrir dans votre jardin un jeune animal sauvage. Même si les parents ne se trouvent pas à proximité, un petit est rarement abandonné : les parents sont soit partis chercher à manger, soit en train de se cacher parce que votre présence les dérange. Nombre de personnes voulant bien faire, retirent en réalité des petits à leurs parents. Voici quelques conseils pour adopter les bons gestes en cas de découverte d’un jeune. 

Lire la suite...L’union fait la force ! Bien qu’il soit le seul à couvrir l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, notre Centre de sauvegarde n’est pas l’unique structure à porter secours à la faune sauvage en détresse à l’échelle nationale. Aux côtés de 17 autres structures, notre centre fait partie du Réseau des Centres de Soins Faune Sauvage. Ensemble, nous travaillons à l’amélioration des soins apportés aux très nombreuses espèces présentes sur notre territoire.