Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Lire la suite...En 2018, l’équipe du Centre de sauvegarde a sauvé un Vautour percnoptère arrivé affaibli à cause de multiples granulomes. Après avoir regagné la nature, son périple était loin d'être terminé... Venez découvrir son voyage migratoire semé d'embûches grâce aux informations transmises par sa balise GPS.

Lire la suite...C’est un oiseau peu commun que nous n’avions pas accueilli depuis 2016… Acheminé jusqu’à nous en octobre 2020 grâce à nos bénévoles, ce Milan royal est le 7ème que nous soignons. C’est une espèce rare, très en danger sur notre territoire. Pourtant, ce spécimen a été victime d’un tir illégal à Valréas, dans le Vaucluse…

Lire la suite...Cette année, nous avons accueilli 5 jeunes Vautours fauves au sein de notre Centre de sauvegarde. Mais pourquoi un tel afflux de ces grands rapaces dans nos volières ? 

Lire la suite...Il ne s'agit pas d'une race de chien, mais bien d'une espèce de chauve-souris de grande taille, dont l'envergure atteint les 40 centimètres ! Le Molosse de Cestoni se caractérise principalement par ses grandes oreilles arrondies qui surplombent le bout de son museau, par son poil court, fin et dense, ainsi que par sa queue développée. Une chauve-souris étonnante et menacée que nous accueillons dans notre centre de sauvegarde...

Lire la suite...Le reconnaissez-vous ? Avec son plumage aux nuances claires et ses yeux jaunes perçants, le Circaète Jean-le-Blanc est un rapace diurne migrateur connu pour son régime alimentaire très spécial, principalement constitué de serpents. Depuis le mois de septembre, nous avons accueilli 4 spécimens de cette espèce de grande envergure dans notre centre de sauvegarde, un chiffre pour le moins inhabituel...

Lire la suite...À l’occasion d’une escale de notre équipe du Centre de sauvegarde dans le Parc Ornithologique du Pont de Gau en Camargue, ce n’est pas un, mais trois oiseaux qui ont pu être relâchés dans leur milieu naturel ! Un convoi exceptionnel au terme duquel une Cigogne blanche rescapée des incendies de Martigues, une Avocette élégante sauvée de multiples blessures à l’aile et un jeune Flamant rose ont retrouvé la vie sauvage.  

Lire la suite...Le 19 Septembre dernier, un Faucon crécerellette femelle a été relâché dans le Massif des Alpilles après avoir été soigné cet été au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage. Evènement fort en émotions dans cette journée organisée par le Parc Naturel Régional des Alpilles, rassemblant les élus du territoire...

Lire la suite...Comme nous en été la petite faune sauvage a besoin de s’abreuver plus souvent. Malheureusement lorsque la chaleur est trop écrasante, les points d’eau (flaques, petites mares, fossés) qui permettent notamment aux oiseaux de se désaltérer et de se baigner pour se rafraîchir sont asséchés par le soleil.

Lire la suite...De retour de migration en avril, les petits-ducs scops s’installent en Région Sud pour se reproduire jusqu’à la fin de l’été. Les petits sortent du nid bien avant de savoir voler, durant une phase d’émancipation au sol où les parents continuent de les nourrir. Mais nombre de personnes qui découvrent ces petits rapaces les pensent abandonnés et les prélèvent du milieu naturel pour les confier au Centre de sauvegarde. Pour éviter cela, il est utile de savoir quand intervenir, et comment. 

Lire la suite...Pendant le confinement, le Centre de sauvegarde de la faune sauvage a accueilli deux jeunes fouines trouvées faibles et en hypothermie. Membre de la famille des mustélidés, la fouine est omnivore. Son rôle régulateur des rongeurs et des colombidés empêche leur prolifération et revêt une utilité sanitaire. Cependant, même si sa présence est bénéfique pour la biodiversité, la fouine est encore classée parmi les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts...