Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Lire la suite...Le 18 janvier dernier, un chardonneret élégant a été accueilli par le Centre de sauvegarde de Buoux après s’être cogné contre une vitre. Il a passé une journée complète au centre, avant d’être relâché, totalement remis de sa mésaventure. L’incident n’est pas surprenant compte tenu de la saison : en hiver, les chardonnerets sont plus nombreu dans le sud de la France en raison de la rigueur du climat au Nord-Est de l’Europe. Ce week-end, le 25 et le 26 janvier, c’est le moment de les compter à l’occasion du comptage des oiseaux de jardins ! 

Lire la suite...Peu de rapaces nocturnes sont recensés par le Centre desauvegardede Buoux pour cause de braconnage. Celui-ci a été trouvé plombé près de Saint-Tropez.

Lire la suite...Le 8 janvier 2020, un jeune vautour fauve est arrivé au Centre de sauvegarde de Buoux dans le Vaucluse. Il a été trouvé sur une route près de Toulon le 7 janvier, à la commune de La Valette-du-Var. Affaibli, il reprend actuellement des forces dans nos volières avant que son rapatriement soit organisé dans le Verdon.

Lire la suite...Du vendredi 6 au dimanche 8 décembre, une grande tombola a été organisée à La Mirande, hôtel-restaurant cinq étoiles d’Avignon, à l’occasion de son 10ème marché de Noël. Situé au pied du Palais des Papes, l’établissement a vendu 569 tickets à 2€ l’unité. La totalité de la somme récoltée, soit 1138€, a été reversée au Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux. Nous remercions très chaleureusement les organisateurs de cette tombola pour leur don ! Pour soutenir le centre et contribuer à ses actions de sauvegarde, il existe plusieurs façons de nous aider ! 

Lire la suite...Qui s’y frotte s’y pique ! Mais comment lui résister ? Avec son petit nez noir, ses piquants bicolores et ses grognements indiscrets, ce petit mammifère à l’allure un peu gauche inspire souvent beaucoup de tendresse. Au Centre de sauvegarde de la faune sauvage, près de 140 hérissons ont été accueillis en 2019. Quelles sont les principales menaces qui pèsent sur cette espèce protégée ?  

Lire la suite...Les faits se sont déroulés dans le Parc national des Calanques, non loin de La Ciotat, au mois d’octobre 2019. Ce faucon crécerelle y a été trouvé blessé avant d’être transporté jusqu’au Centre de sauvegarde de Buoux par trois de nos bénévoles. Après plusieurs semaines de convalescence, il a pu être relâché sur son territoire d’origine.  

Lire la suite...C’est le 12ème oiseau protégé blessé ou tué recensé par la LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur depuis l’ouverture de la chasse dans notre région.

Lire la suite...Près de 80 personnes se sont rassemblées ce mercredi 27 novembre à Mérindol pour assister au relâcher public d’un Hibou grand-duc soigné durant deux mois au Centre de sauvegarde de la faune sauvage. Le relâcher avait lieu dans l’Espace naturel sensible la Garrigue, au bord de la Durance en fin d’après-midi. Le grand rapace nocturne a pu prendre son envol au-dessus d’un terrain de chasse temporaire offert par les environs de la Durance, qu’il quittera bientôt pour trouver son propre territoire. 

Lire la suite...Parmi les différentes substances toxiques répandues dans la nature du fait de l’activité humaine, le plomb représente une menace importante pour la faune sauvage, en particulier les rapaces. La contamination au plomb, ou saturnisme, a été identifiée comme l’une des principales causes de mortalité chez plusieurs espèces de charognards européens faisant l'objet d’un programme de conservation. Soigné au Centre de sauvegarde, un autour des palombes victime de braconnage risque de développer la maladie du saturnisme à cause des nombreux plombs logés dans son corps. 

Lire la suite...Mardi 5 novembre, une clinique vétérinaire partenaire du Centre de sauvegarde a dû prendre en charge en urgence une Grue cendrée victime d’un tir illégal non loin de la frontière italienne, dans les Alpes maritimes. Criblé de plombs, l’oiseau a succombé à ses blessures. La LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur va entamer une procédure judiciaire et appelle à la mobilisation contre la destruction des espèces protégées et le braconnage.