Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

la proserpine c marion fouchard

La dernière conférence du cycle 2018-2019 sur Vitrolles a eu lieu le samedi 07 septembre et s’est intéressée de plus prêt aux papillons diurnes.La conférence a été assurée par Marion Fouchard, Responsable des Refuges LPO en région PACA et spécialiste des papillons pour la LPO PACA.

Après avoir présenté les généralités sur le monde des papillons (lépidoptères) et corrigée les dires de certaines croyances populaires sur le sujet, la conférencière s’est ensuite intéressée plus particulièrement à quelques espèces emblématiques de la région PACA, également présentes sur la commune de Vitrolles.

En voici quelques-unes en images ainsi que des liens vers des sites spécialisés :

La Proserpine (voir ci-dessus)

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/8268

La Diane

https://paca.lpo.fr/sorties-nature/ou-aller/var/salins-hyeres/zoom-sur-une-espece/8122-la-diane#prettyPhoto

la dianec aurelien audevard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Marbré de Lusitanie

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/609941

marbré de lusitanie c patrick hohener

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Si deux des espèces illustrées ci-dessus sont protégées par la loi en France, c’est-à-dire qu’il est interdit de nuire à leur existence ainsi qu’à leur habitat (plante hôte), la majorité des espèces de papillons en France n’a aucun statut de protection !

Alors que 75% des espèces d’oiseaux sont protégées dans l'hexagone, seuls 11% des papillons de jour le sont. Malheureusement sur les 250 espèces (environs) de papillons diurnes présents en métropole, 13 espèces sont menacées de disparition et 17 menacées de disparition en région PACA.

Parmi ces espèces, certaines sont particulièrement sensibles à la modification de leur habitat du fait de leur spécialisation à une seule plante hôte ! C’est le cas de la chenille de Proserpine qui se développe exclusivement sur l’Aristoloche pistoloche. Autrement dit, si la plante disparaît d’une zone pour une raison ou une autre (dégradation du milieu, urbanisation, extension de zone agricole etc …) le papillon disparaîtra également. On comprend alors pourquoi cette spécificité accroit sensiblement la fragilité d’une espèce.

La LPO PACA, par ses actions d’expertise naturaliste des populations de papillons (suivis, inventaires), la création de Refuge LPO mais aussi grâce au Jardin à papillon de l’Escarelle, site dédié à l’accueil et à l’étude des papillons autochtones dans le Var, participe à l’amélioration des connaissances de ce taxon et contribue ainsi à faire reconnaitre la nécessité de classer, des espèces sans statut en « espèce protégée ».

Merci à Marion Fouchard pour sa présentation pédagogique et interactive nous poussant à agir pour ces extraordinaires petits être ailés.

Si vous voulez participer à la connaissance et à la protection des papillons, nous vous invitons à consulter les sites suivants :

https://www.lpo.fr/refuges-lpo

https://paca.lpo.fr/protection/especes/papillons/jardin-a-papillons-de-l-escarelle