Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Le jardin à papillons du domaine du Château de l’Escarelle © Marion FouchardAfin de valoriser le patrimoine du domaine du château de l’Escarelle (La Celle –83), M. Yann Pineau, propriétaire du Château,et le Fonds de dotations Itancia ont sollicité la Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence-Alpes-Côte d’Azur (LPO PACA) en 2014 afin de réaliser un diagnostic initial de la biodiversité sur l'ensemble du Domaine. Avec près de 85 espèces de papillons recensées dans le cadre de ce diagnostic et au vu de la présence de nombreuses espèces patrimoniales et protégées, une priorité a été donnée au développement d’un programme de conservation et de valorisation des papillons.

 

Depuis 2018, une des actions de ce programme consiste à établir sur le long terme un protocole d’inventaire des papillons de jour et de zygènes: le chronoventaire développé par le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN). Ce protocole a pour objectif d’analyser l’évolution des cortèges d’espèces et la phénologie de ces dernières sur des stations précises, tout en prenant en considération les changements des conditions environnementales potentielles (ex : climat). Sept stations du Domaine, représentatives des différents milieux présents, ont accueilli ce protocole, notamment le jardin à papillons.

Le jardin à papillons du domaine du Château de l’Escarelle © Marion Fouchard

L’effort de prospection réalisé dans ce cadre a permis de recenser 104 espèces de papillons de jour et de zygènes au cours de ces deux dernières années. En cumulant avec les données antérieures, le Domaine compte actuellement un total de 101 espèces de papillons de jour et 10 espèces de zygènes.

Les cortèges d’espèces par station et leur phénologie ont pu être étudiés, avec une comparaison entre 2018 et 2019. Pour l’ensemble des stations étudiées, la richesse spécifique a été globalement plus basse en 2019 qu’en 2018. Les cortèges d’espèces des stations ont évolués : des espèces n’ont pas été revues sur certaines stations et à l’inverse des espèces ont été observées pour la première fois sur d’autres stations.

La Diane, papillon protégé présent au niveau du domaine en 2018 mais pas en 2019 © Marion FouchardLa Thécla de l’arbousier, espèce patrimoniale présente uniquement sur deux stations chronoventaire du domaine © Marion Fouchard

Pour finir, les périodes de vol ont également été analysées pour certaines espèces comportant un cycle de vie particulier, avec des décalages déjà visibles sur les deux années étudiées.
Véritable écrin pour la biodiversité, le domaine du château de l’Escarelle ne cesse d’accueillir davantage d’espèces de papillons au fil des années, et nous démontre la possibilité de concilier la pratique de la viticulture et de la viniculture avec la conservation du patrimoine naturel.

Les vignes enherbées, au niveau de la station n°4 du chronoventaire © Marion Fouchard

Le suivi est actuellement en cours pour la troisième année consécutive, avec de nouveaux résultats en ce qui concerne l’amélioration des connaissances.

Nous tenons à remercier M. Yann Pineau, propriétaire du Château de l’Escarelle (La Celle –83) et les fonds de dotations Itancia pour leur soutien pour le bon déroulement de ce suivi.

Faune-PACA Publication n°100 : Chronoventaires des papillons de jour et des zygènessur le domaine du château de l’Escarelle (La Celle –83) Bilan 2018 & 2019