Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Petite violette - Boloria dia © Marion FouchardPour la quatrième année consécutive, les papillons de jour et les zygènes vont être suivis au niveau de différents points d'observation du Château de l’Escarelle par le biais du protocole Chronoventaire. Ce protocole a pour objectif d’appréhender les changements des cortèges d’espèces au fil des années, en lien avec les milieux et les conditions environnementales. Ce mercredi 7 avril, la première session 2021 a permis d'observer près de 18 espèces (contre 20 en 2020, 22 en 2019 et 15 en 2018).

Tout comme en 2020, la station n°3, correspondant au Jardin à papillons, a comptabilisé la plus grande diversité d’espèce avec 9 espèces de papillons suivie de près par la station n°4 avec 7 espèces détectées.

5 espèces étaient communes aux deux stations montrant un cortège d’espèces similaire.

Sur cette session, les espèces les plus présentes ont été la Petite violette (Bolaria dia) et la Mégère (Lasiommata megera) respectivement présentes sur 3 et 4 des 7 stations prospectées. 

Contrairement à 2020, les espèces patrimoniales précoces, tels que le Thècle de l’arbousier et la Diane, n’ont pas été observés au cours de cette première session de protocole. La sècheresse particulière de ce début de printemps peut avoir un impact sur la période d’émergence des espèces, avec un retard pour certaines d’entre elles.

12 autres sessions vont avoir lieu jusqu'à la mi-septembre.

Jardin papillons du Château de l'Escarelle © Marion Fouchard