Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

prime benevolat nature 2014 rvbLa Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, en partenariat avec la Fondation de France et la Fondation Nature et Découvertes, ont choisi de valoriser la mobilisation citoyenne sur la lavogne de Vitrolles à travers les primes du bénévolat nature. Les membres du jury ont trouvé le projet exemplaire, notamment dans sa démarche partenariale car il réunit beaucoup d'acteurs : la commune de Vitrolles, l'ONF, les experts naturalistes, les scolaires, le grand public, les sportifs... A ce titre, le fond "j'agis pour la nature" a choisi de soutenir la démarche de suivi naturalistes participatifs de la colonisation de la lavogne tout au long de l'année 2015.

 

Dans les régions provençales où l’eau est rare en surface, l’homme a su tirer profit des lavognes destinées à recueillir les eaux de pluie pour permettre aux troupeaux de s'abreuver. Ces points d’eau – de l’occitan lavanha (mare, flaque d’eau) sont de toute première importance pour la conservation de la biodiversité. Elles sont le lieu de reproduction de plusieurs espèces d'amphibiens (crapauds, grenouilles, rainettes, tritons) et accueillent par ailleurs une grande diversité d'animaux sauvages.

 

Le projet de création de lavogne a été initié en 2014 grâce au fond de dotation ITANCIA et de la commune de Vitrolles. Une étude de faisabilité réalisée avec les bénévoles LPO PACA du Groupe local Etang de Berre Est (GREBE) sur la chaîne de la Fare, les garrigues de Lançon et le Plateau de l'Arbois avait alors sélectionné le site du Plateau de Vitrolles pour la réalisation du projet. En créant un point d'eau pour la faune sauvage et domestique, les partenaires ont affiché leur souhait de favoriser les activités d'élevage extensif traditionnel comme instrument de gestion de ce massif provençal où les enjeux de conservation sont majeurs.

 

Inauguration © José Salado LPO PACA GREBE

 

La lavogne a vu le jour en septembre 2014 et s'est remplie en à peine 15 jours suite aux pluies cévenoles. La colonisation par la flore et la faune est depuis suivie très régulièrement par un réseau d'observateurs principallement les bénévoles du GREBE. A travers le programme MISSION LAVOGNE, le grand public peut aussi découvrir le site et se former aux inventaires de biodiversité. 

 

Têtard de Crapaud calamite s'étant reproduit cette année dans la lavogne ! © François Grimal LPO PACA GREBE

Ne ratez pas le prochain rendez-vous à l'occasion des Journées européennes du patrimoine le dimanche 20 septembre 2015 de 14 à 17h sur le thème « Qui mange qui dans la lavogne ? » !