Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Bécassine des marais © Aurélien AudevardCe mois de février est marqué par la remontée des oiseaux vers leurs sites de nidification, laissant la place aux premiers migrateurs qui ne tarderont pas à faire leur retour dans les semaines à venir. Ce passage sur les zones humides hyéroises a donc permis de constater une baisse de la diversité avec 47 espèces pour 427 oiseaux contactés.

 

Dans le marais des Estagnets, 15 espèces ont été dénombrées, dont un bel effectif de 52 Canards souchets accompagnés par quelques Grèbes castagneux. Plusieurs espèces de passereaux ont été contactées notamment le Pipit farlouse, la Fauvette mélanocéphale, le Pouillot véloce ou l’Etourneau sansonnet. Notre première Couleuvre de Montpellier ainsi que des Criquets égyptiens y prenaient également leurs premiers bains de soleil de l’année.

Sur la Lieurette, 40 espèces d’oiseaux ont pu être recensées, dont des effectifs toujours intéressants de Sarcelle d’hiver (47), de Pigeon ramier ou de Gallinule poule-d’eau (14). Les chants se font plus fréquents depuis quelques semaines notamment chez la Bouscarle de Cetti (11), les Mésanges bleue et charbonnière, le Pic vert et le plus discret Pic épeichette dont le tambourinage caractéristique a aussi pu être entendu. Une Hirondelle de fenêtre, de retour d’hivernage, a également survolé la Lieurette.

Quant au marais de la Bergerie, 21 espèces ont été comptées, avec une large diversité de passereaux : Fauvettes pitchou et mélanocéphale, Bruant des roseaux, Troglodyte mignon, Rougegorge familier ou Pouillot véloce.

Enfin au marais du Pousset, 18 espèces ont été recensées, dont 2 Bécassines des marais. Nous avons également pu retrouver divers passereaux communs comme le Pinson des arbres, le Chardonneret élégant et le Bruant des roseaux. Un Grimpereau des jardins, espèce plutôt inhabituel pour le marais a pu être observé dans les tamaris jouxtant la route.

Le prochain passage aura lieu le 17/03/2020.