Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

 Hérisson d’Europe © Aurélien AudevardDepuis le début du mois de juin, seulement 6.2 mm de précipitations sont tombés sur la commune d’Hyères. La baisse des niveaux d’eau dans les bassins s’accélère donc avec la hausse des températures. Lors de cette matinée, le thermomètre oscillait autour de 25 °C, tandis que l’anémomètre affichait des rafales à 28 km/h. Nous avons contacté 23 espèces, pour 158 oiseaux.

Dans le marais des Estagnets, 13 espèces ont été contactées pour 28 oiseaux. La période de migration prénuptiale arrivant à son terme, les espèces notées sont principalement nicheuses sur ces sites comme la 

Bergeronnette printanière ou l’Echasse blanche. Notons toutefois la présence de Canards chipeaux (2) et d’Aigrettes garzettes (3) en halte sur ce site, espèces vraisemblablement en échec de reproduction et déjà en dispersion postnuptiale. Concernant les autres taxons, les papillons se font de plus en plus nombreux avec l’observation du Tircis (2), de la Mégère (1) ou du Citron de Provence (1). Une Aeschne affine (1) a également été aperçue, ainsi que des traces indirectes de Sanglier et d’Hérisson d’Europe.

Sur le marais du Pousset, 12 espèces ont été comptabilisées, pour 50 oiseaux. La fin de la migration se ressent particulièrement sur ce site avec 10 espèces contactées en moins par rapport aux derniers inventaires. Notons la présence de Martinets noirs (16) en effectifs assez élevés par rapport aux autres espèces observées. La nidification de l’Echasse blanche a pu être prouvée avec la découverte d’un nid et la présence de 4 oiseaux adultes. Concernant les autres taxons, on peut relever la présence importante de Sympétrum méridional sur ce site (>5).

Le marais de la Bergerie, quant à lui, rassemblait 19 espèces d’oiseaux pour un total de 80 individus. Trois Aigrettes garzettes ont, là aussi, été observées en halte sur ce site. Le cortège d’espèces nicheuses est assez classique pour le site avec : Fauvette mélanocéphale, Mésange huppée, Cisticole des joncs, Bergeronnette printanière etc. Cependant un mâle chanteur de Pipit rousseline (espèce patrimoniale) a pu être observé, accompagné d’un autre individu, ce qui laisse présager une reproduction en bordure du marais. Concernant les autres taxons, des indices de présences de Sanglier et un Renard roux ont été notés sur le site.

Le prochain passage aura lieu le 13/07/2021, sous réserve de conditions météorologiques favorables.