Restez informé

Pins cembros © Yves ZabardiLa LPO PACA est lauréate d'un appel à projet "Nature 2050" lancé par la CDC Biodiversité : Adapter la Réserve naturelle régionale des Partias (Hautes-Alpes) au changement climatique.

Les objectifs de gestion de la RNR des partias sont de maintenir la tranquillité des zones favorables au Tétras-lyre, de laisser vieillir la forêt vers un stade climacique et de maintenir les arbres morts et à cavités ainsi qu'une mosaïque de milieux pour favoriser les chiroptères et petites chouettes forestières à très forts enjeux de conservation. La gestion à long terme de la RNR des Partias visant à augmenter le degré de naturalité et à diversifier les essences forestière devrait permettre d'améliorer la situation dans un contexte d'adaptation aux changements globaux.

 

Mais sur la Réserve naturelle régionale des Partias, le peuplement forestier est presque exclusivement composé de mélèze, avec une absence des essences qui devraient lui succéder dans le cadre d'une évolution naturelle (Pin cembro, etc.). En 2011, une opération de restauration du pin cembro a été menée. Au total, plus de 3 000 pins cembro y ont été plantés sur plusieurs secteurs de la RNR.

Le Pin cembro est un conifère résistant et rare, adapté à la haute montagne. Il pousse entre 1700m et 2500m d'altitude et atteint 20 à 35 mètres de hauts. Essence montagnarde de répartition Européenne centrale, en France, on le trouve principalement dans les Alpes, surtout dans le Queyras et le Briançonnais et ponctuellement dans les Pyrénées et le Massif central. L'espèce est soumis à pression des ovins lors des activités pastorales, de la lenteur de croissance et de la compétition avec le mélèze favorisé pour la sylviculture. La disparition du pin cembro a pour conséquence de diminuer la diversité biologique des forêts de montagne.

 

Dans le cadre de cet appel "Nature 2050", le projet déposé par la LPO PACA a été retenue par la CDC Biodiversité. Il est soutenu par la Compagnie des Alpes basée à Serre-Chevalier. Notre projet vise à restaurer une dynamique naturelle dans l'espace forestier. Les actions consisteront à :

  1. s'assurer de la résilience des essences forestières au changement climatique local : (1) suivre la reprise des pins cembros plantés dans le cadre du premier plan de gestion, (2) Renforcer le peuplement par plantation de nouveaux pins cembros et (3) intégrer les données de suivi des mélèzes dans le briançonnais par l'INRA.
  2. suivre les espèces patrimoniales : Tétras-lyre, barbastelle, Pic noir et chouettes forestières, autres oiseaux forestiers à enjeux (cassenoix moucheté, merle à plastron, sizerin flammé), Potentille du Dauphiné et Ancolie des Alpes
  3. encadrer sur le terrain et planifier l'activité pastorale pour répondre aux enjeux de dynamique forestière du site.

 

Nature 2050 est né de la volonté des associations, des scientifiques, des entreprises et des collectivités, d’agir concrètement afin que les futures générations puissent vivre dans un environnement préservé, malgré les changements climatiques qui s’annoncent. Il s'agit d'expérimenter et de réaliser des actions de génie écologique pour préserver les écosystèmes sur le long terme.

 

Dossier de presse CDC "Nature 2050"

Communiqué de presse CDC du 22 novembre 2017