Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Alcyone, mâle d'un des deux nouveaux couples © Typhaine LyonPour la troisième année consécutive, le couple de Vautour moine constitué de Jean et Exo1 ont élevé un jeune « Glu ». Né au cours de la 2ème quinzaine d’avril, il s’est envolé entre le 1er et le 3 septembre. Contrairement aux jeunes nés en nature les années précédentes, Phénix (né en 2013) et Regain (né en 2014), Glu est toujours dans le Verdon.

 

Cette année, Phénix, n’a été contacté que dans les Baronnies entre le 4 et le 16 avril et le 3 juillet (Vautours en Baronnies). Quant à Regain, il a été observé le 17 mai dans les Causses (T. David, LPO Grands Causses), les 2 et 12 juin dans le Verdon (T. Lyon, S. Henriquet, M. Raoul), le 28 juin dans les Baronnies (Vautours en Baronnies) puis en Oisans (Isère) le 19 juillet (C. Ribot). Depuis le 6 novembre, il a rejoint le site catalan de réintroduction du Vautour moine de Boumort (E. Delepoulle, G. Plana, Grefa).

Au printemps, deux autres couples semblent s’être formés, l'appariement trop tardif et l'inexpérience d'individus trop jeunes n’avaient malheureusement pas permis de nouvelle ponte mais peut être aurons-nous une bonne surprise en début d’année prochaine.

 

Au 20 novembre, 24 vautours moines différents ont été identifié dans le Verdon au cours de l’année 2015 : 9 du Verdon, 11 des Baronnies, 2 des Causses et 2 exogènes d’origine inconnue. Parmi ces oiseaux, 8 fréquentent le site régulièrement.

Jeune percnoptère de 2015 © Yannick ManfreddiLe couple de Vautour percnoptère a réussi à mener sa reproduction à terme, peut être grâce à la mise en place à partir du 13 juillet d’un approvisionnement ponctuel avec des déchets de boucherie afin de mettre à disposition de ce vautour une ressource complémentaire pour l’élevage du poussin. Le jeune bagué avec une darvic codée « 5M » s’est envolé entre le 22 et 25 août. Il a été observé pour la dernière fois le 8 septembre dans le Verdon avant d’être contrôlé le 15 septembre dans les Baronnies (Vautours en Baronnies).

 

Enfin, la colonie de Vautour fauve présente une baisse du succès de reproduction : 68% en 2015 (86 jeunes envolés pour 126 couples nicheurs) contre 73% en 2014, cette valeur restant dans la moyenne des 7 dernières années. Cette année encore, l’échec d’au moins deux couples est lié à la pratique de la Highline dans le cirque de l’Escalès (la Palud sur Verdon).

En 2015, l’envol des jeunes vautours fauves semble avoir été difficile puisque 7 d’entre eux ont été récupérés par notre équipe ou acheminés par des bénévoles au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage. Six étaient seulement affaiblis et ont pu être relâchés cet automne, un autre est mort des suites d’une collision avec une ligne THT sur la commune de Rougon.

Enfin, notons qu’au cours de l’automne 4 oiseaux différents marqués en Italie (Abruzzes et Frioul) ont été observés dans le Verdon, fait exceptionnel puisqu’habituellement de 0 à 2 oiseaux marqués en Italie étaient contrôlés par an.

Un grand merci à Marc PASTOURET et Danièle BRUCHET (bénévoles), Mélissa CONORD et Manon JOLY LAUGIER (écovolontaires) et Maugan RAOUL (stagiaire) pour leur aide précieuse dans le suivi de ces espèces.