Bécassine des marais © Aurélien AudevardIl faut avoir un œil aiguisé pour débusquer, ce limicole caché en bordure des salicornes. L’oiseau au repos, le bec dans son plumage très cryptique, n’en est pas moins alerte. Mais à bien y regarder il n’est finalement pas seul, puisqu’une quinzaine de Bécassines des marais est là parfaitement dissimulée, profitant des premiers rayons du soleil de cette matinée de février.

Qui est-elle ?

La Bécassine des marais est un oiseau de taille moyenne pour un limicole, avec ses 25 centimètres et sa centaine de grammes. Cette bécassine possède un long bec d’environ 7 centimètres, une tête ronde avec un gros œil noir haut placé lui donnant une expression particulière. Le dessus du plumage brun et sombre, associé à des rayures crème, lui assure une homochromie parfaite avec la végétation des marais. Les flancs sont blanc terne, ponctués de taches verticales foncées. Sa queue courte est pourvue de rectrices aux formes particulières, qui lui permettent d’effectuer son chevrotement typique lors de ses parades nuptiales. Bien souvent dissimulée et couchée au sol à l’approche d’un danger, la Bécassine des marais décollera en poussant son cri rauque et en effectuant un vol zigzagant très rapide.

Ses milieux de prédilection sont les prairies humides, les landes marécageuses, les bords d’étang vaseux, les tourbières, les petits marais faiblement inondés parsemés de dépressions remplies d’eau, de végétation basse peu fournie, de vase et de végétaux en décomposition.

Pour rechercher sa nourriture, elle avance par petits pas, en sondant le sol de son bec à différentes profondeurs. Celui-ci extrêmement sensible, lui permet de détecter une très large gamme d’invertébrés comme les vers, les larves d’insectes diptères, les crustacés ou les gastéropodes. A l’occasion, elle peut consommer des petites parties végétales ou des graines de plantes aquatiques.

Sa reproduction commence dès la fin du mois de mars pour s’achever en juillet. Les mâles très démonstratifs effectuent des parades aériennes puis des piqués au cours desquels on peut entendre un chevrotement étonnant, provoqué par le frottement de l’air sur les plumes de la queue.

La femelle confectionne seule le nid, une simple cavité dissimulée sous une touffe de laîche ou de joncs. La ponte comporte 4 œufs dont l’incubation dure de 18 à 22 jours. L’éclosion n’étant pas synchrone, le mâle s’occupe des deux premiers poussins alors que la femelle gère la fin de la couvaison. Très attentionnés, les parents apportent de la nourriture dans les premiers jours aux jeunes, puis ceux-ci recherchent seuls leur pitance au bout d’une semaine et demie. Leur envol a lieu vers 20 jours.

Conditionnée par l’arrivée du froid et le gel des sols, la migration nocturne débute fin juillet. La Bécassine des marais est une espèce dont l’aire de reproduction s’étend de l’Islande à la Sibérie orientale et de la Scandinavie au Portugal. Située au sud de l’isotherme 2,5°c, la France accueille en hiver de nombreux migrateurs venus de toute l’Europe, venus chercher nourriture et douceur du climat.
En France, la population nicheuse a fortement chuté au cours des 30 dernières années, passant de 300 à une cinquantaine de chanteurs en 2012 soit une baisse de 80% ! La disparition des habitats de nidification et la chasse sont les deux principales causes de diminution. Les tableaux de chasse se poursuivent et ne font que décroître passant de 684 000 oiseaux tués durant l’hiver 1983-1984, à 180 000 pour la saison 2013/2014. La Bécassine des marais est malheureusement au bord de l’extinction en tant que nicheur sur le territoire français…

 

Pour la voir…

La Bécassine des marais est un hivernant et un migrateur commun sur les salins d’Hyères. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’observer, des sorties nature dans les salins de Hyères sont organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée. Peut-être aurez-vous l’occasion de faire sa connaissance en compagnie de spécialistes des oiseaux. La prochaine sortie est prévue le 10 février à 09h00 aux Vieux salins. Pour réserver votre place, contactez le 04 94 01 09 77.