Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

En ville, à la campagne, sur la plage ou au bord d’une route, chacun peut trouver un oiseau en détresse ou un mammifère sauvage blessé. Quotidiennement, de nombreuses personnes sont désemparées devant un animal en difficulté, voici quelques conseils pour les aider au mieux.



Que faire lorsque l’on trouve un jeune animal sauvage ?

Un jeune mammifère ? Ces parents ne sont sûrement pas loin
Evitez de le toucher, ses parents ne sont sûrement pas loin. S’il est blessé, où s’il se situe dans une zone à risques (route, animaux domestiques), mieux vaut contacter le Centre de Sauvegarde. Ne donner ni lait de vache, ni pain !

Un oisillon tombé du nid ? Le remettre en hauteur à l’endroit de la découverte
Il est préférable de le laisser sur place en le mettant à l’abri en hauteur dans un arbre ou un buisson. Ses parents viendront s’en occuper. Si vous ne voyez pas les parents, contactez le Centre de Sauvegarde qui vous donnera les démarches à suivre pour sauver l’oisillon.

Jeune rapace nocturne trouvé au sol ? Le mettre sur une branche
Les jeunes chouettes et hiboux nichant dans des cavités se retrouvent vite à l'étroit et doivent quitter le nid pour permettre à leur musculature de se développer et progressivement acquérir leurs réflexes d'envol. Il est courant de les trouver au sol ou sur des branches basses. Loin d'être abandonnés de leurs parents les jeunes poussent des cris la nuit et seront vite localisés afin d'être nourris. Il ne faut pas les ramasser, il est préférable de les poser en hauteur, sur une branche ou un muret. Le fait de les toucher n'entraînera aucun rejet des parents.

Dans l'éventualité où des dangers immédiats (route, piscine...) ou des prédateurs domestiques (chats et chiens) menacent ces jeunes, il sera alors recommandé de les recueillir afin de les acheminer vers le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Buoux (Vaucluse). Ils y seront pris en charge dans des structures adaptées qui sont indispensables pour une bonne préparation à leur retour à la vie sauvage.

Que faire lorsque l’on trouve un animal sauvage blessé ?

Ne tentez pas de le soigner vous-même, capturez-le et faites-le parvenir au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Buoux (Vaucluse). Détenir un animal sauvage est interdit par la loi mais cela peut surtout mettre en péril la survie de l’animal.

Quelques généralités

Avant de donner une quelconque nourriture, assurez-vous de savoir de quelle espèce il s’agit : est-il granivore, insectivore, carnivore ?
Ne donnez jamais ni pain, ni lait aux oiseaux comme aux mammifères. Le pain est difficile à digérer et gonflera une fois avalé. Les oiseaux et les mammifères sauvages ne digèrent pas le lait de vache et son ingestion peut entraîner la mort de l’animal.
Dans l'attente de l’acheminer, placer l’animal dans un carton (bien fermé, adapté à sa taille et percé de trous d'aération) à l'abri des regards et au calme. Pour un mammifère, une boîte en plastique aérée (cage de transport pour chien ou chat) est plus adaptée.

Pour tout animal sauvage en détresse, demandez conseil :
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage : 04.90.74.52.44