Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Outarde canepetière © Aurélien AudevardLa LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec le Conseil départemental du Var, assure le suivi naturaliste d'Espaces Naturels Sensible (ENS) du département, mais aussi sur d’autres sites géré par le Conseil départemental comme la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures au Cannet des Maures.

Plaine menacée par la consommation d’espaces liée à l’extension urbaine et aux infrastructures, le risque incendie, l’intensification des pratiques agricoles ou le développement anarchique des activités de pleine nature, la Réserve Naturelle Nationale est un outil juridique adapté pour protéger et conserver le patrimoine naturel et la biodiversité. Cette réserve d’une superficie de 5 276 ha, s’étend sur cinq communes : La Garde-Freinet, Le Cannet-des-Maures, Le Luc-en-Provence, Les Mayons et Vidauban.

C’est à la demande de la conservatrice de la réserve et du Conseil départemental que nous avons inventorié durant 2 journées la partie ouest de la réserve pour compléter les connaissances naturalistes.

Durant les journées du 08 et 17/06/2020, nous avons donc parcouru les secteurs présents à l’est de la départementale D33, effectuant 21 points de recensements permettant la récolte de 247 données concernant 10 taxons différents.

Au cours de ces matinées de prospections, l’avifaune a évidemment été le taxon le plus contacté avec un total de 46 espèces pour 363 oiseaux contactés. Parmi les espèces les plus remarquables et patrimoniales signalons l’Outarde canepetière (mâle paradant), la Pie-grièche à tête rousse, le Rollier d’Europe et le Bec-croisé des sapins qui montrait en ce mois de juin des mouvements inhabituels (13 oiseaux).

Notons également la présence d’un cortège relativement classique de passereaux, avec 4 espèces de Mésanges (charbonnière, huppée, à longue queue et bleue), 4 espèces de Fauvettes (à tête noire, mélanocéphale, passerinette et pitchou). Dans les milieux ouverts, 7 Alouettes lulu et 11 Bruants zizi ont également pu être localisés. Enfin, 3 espèces différentes de pics ont pu être inventoriées sur le site, avec le Pic vert, le Pic épeichette et le Pic épeiche.

En ce qui concerne les insectes, 11 espèces de rhopalocères ont été identifiés sur le site. Citons par exemple le Pacha à deux queues, le Silène, le Souci, la Mélitée orangée, le Myrtil ou le Machaon. D’autres taxons comme les coléoptères, odonates, araignées, mantes, punaises ou gastéropodes ont également fait l’objet de données.

Et enfin, plusieurs traces et indices de présence de Blaireau, Renard, Lapin de garenne, Lièvre et Sanglier ont également été constatés.