Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Première partie de formation à l’écomusée de Saint-Léger-les-Mélèzes. © Marc Corail photothèque parc national des ÉcrinsLe jeudi 17 juin a eu lieu la formation dédiée à la découverte de la vie nocturne, animée par la LPO PACA en partenariat avec Marc Corail, technicien du Parc national des Écrins. La formation a eu lieu d’une part à l’écomusée de Saint-Léger-les-Mélèzes (05), et d’autre part sur le terrain lors de la phase découverte de la faune nocturne réalisée dans les Écrins.

Lors de cette formation, les participants ont pu découvrir la diversité de la faune nocturne ainsi que leurs adaptations comportementales, morphologiques et physiologiques associées à ce type de vie. Par la même occasion, ils ont découvert les différents ordres taxonomiques nocturnes par des exemples concrets tirés d’espèces présentes dans le parc des Écrins.

Afin de mieux retenir ces adaptations à la vie nocturne et les espèces associées, les participants ont été amenés à réaliser un travail de documentation par petits groupes. Chaque binôme avait en charge la documentation des adaptations à la vie nocturne d’un taxon parmi les suivants : Amphibiens, Orthoptères et Arachnides, Rapaces nocturnes, grands mammifères, micromammifères Gliridés, papillons de nuit (Hétérocères), et Chauve-souris (Chiroptères). Ils ont dû également documenter les espèces de leur taxon respectif présents dans le parc des Ecrins via la recherche sur le site Biodiv’Ecrins. Enfin les binômes ont présenté à tour de rôle leur travail de recherche.

Exercice de documentation sur les adaptations à la vie nocturne. © Marc Corail photothèque parc national des Écrins

Durant la séance en salle, les participants ont également été formés à la définition de la biodiversité et ses déclinaisons, et ils ont été sensibilisés au problème de la pollution lumineuse et ses dégâts sur la faune nocturne.

Peu avant le coucher du soleil, la séance terrain a débuté par le protocole Râle des genêts, une espèce d’oiseau menacée qui chante dès le crépuscule, parfois jusqu’à l’aube. Trois groupes se sont répartis dans une zone ouverte et ont diffusé à l’aide d’enceintes portables une repasse de cet oiseau. Ils ont pu par la même occasion écouter les chants de la Chouette Hulotte, et un peu plus tard dans la soirée les vocalisations des jeunes du Hibou moyen-duc.

Par la suite, à l’aide d’une Batbox, Marc Corail a permis aux participants d’entendre l’écholocalisation ultrasonore des Chiroptères en ramenant à des fréquences audibles par l’homme ces ultrasons. L’écoute a été réalisée sur une des façades de l’église de la commune d’Ancelle.

Pour finir cette formation, les participants ont réalisé une prospection d’amphibiens sur les bords du plan d’eau de Saint-Léger-les-Mélèzes. Le Triton alpestre et l’Alyte accoucheur ont été observés. 

Toujours sur les bords du lac, un piège lumineux a été monté afin d’attirer les papillons de nuit. Les participants ont pu observer différentes espèces d’Hétérocères, comme la Phalène picotée, mais aussi constater que de très nombreux taxons d’invertébrés sont à activité nocturne et sont attirés par la lumière. En effet des araignées, Opilions, coléoptères, punaises, hyménoptères et trichoptères ont été attirés par le piège lumineux.

Merci encore aux participants ainsi qu’à Géraldine de l’écomusée de Saint-Léger-les-Mélèzes pour son accueil et sa sympathie !