Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

photo pour actuCe lundi 22 février 2021, la LPO PACA a permis aux étudiants en BACHELOR Gestion et Valorisation Naturaliste du Campus Diderot (Bac+3) à Aix-en-Provence, de mieux comprendre et d’appréhender concrètement les questions de gestion et de valorisation de la biodiversité sur un espace naturel aux enjeux et problématiques typiquement méditerranéens : Le Plateau de Vitrolles

Plateau calcaire semi-aride, ayant subi un fort incendie durant le mois d’août 2016, le plateau est aujourd’hui composé en majorité d’une végétation basse et buissonnante adaptée aux sols pauvres ainsi qu’à la sècheresse.

Les élèves ont pu observer les différents points d’eau, historiques (retenue colinéaire et mare agricole) ainsi que les récents (lavogne) qui abritent en période printanière et estivale, une faune riche et souvent patrimoniale de nos territoires ! En effet, ces points d’eau majoritairement temporaire ont plusieurs intérêts :

  • Ecologique : accueil des populations d’amphibiens, d’odonates ; trame verte et bleu ; source d’eau pour les oiseaux et les mammifères.
  • Agricole : source d’eau pour les troupeaux (chèvres de Roves)
  • Patrimonial et culturel : secteur offrant un témoignage des activités ancestrales de pastoralisme
  • Educatif : sensibilisation des publics scolaires et du grand public par la LPO.

L’animateur LPO a également pu expliquer les divers suivis naturalistes annuels réalisés suite à l’incendie, afin d’évaluer la capacité de recolonisation de la biodiversité sur secteur incendié en contexte méditerranéen. Au bout de cette quatrième année de suivi, nous pouvons avons pu constater la grande résilience des animaux vertébrés qui ont, pour la plupart, su recoloniser le plateau dès la première année après incendie. Les populations d’insectes (rhopalocères, odonates et orthoptères en particulier) qui avait subi un effondrement de leur population et de leur diversité sur la première année de suivi, ont pour beaucoup, retrouver leur effectif et leur diversité au bout de la quatrième année ! Cela permet d’amener beaucoup d’espoir après la catastrophe même s’il faudra encore plusieurs années  avant que le plateau ne retrouve l’ensemble de sa richesse naturelle.

Nous souhaitons bonne continuation à ces étudiants !

Retrouvez notre rapport « Suivi naturalistes post-incendie sur le Plateau de Vitrolles. Année 3 et 4 » sur le lien ci-dessous :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-paca.org/userfiles/FPPubli/FPP104Suivispost-incendiePlateaudeVitrollesAnne4.pdf

ponte de pelodyte ponctue julien morgneux