Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Puffin yelkouan © Aurélien AudevardDu lundi 24 février au mercredi 26 février, la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur est venue en soutien au Parc national de Port-Cros dans le but de réaliser une opération de baguage des Puffins yelkouans sur l’île du levant, sur la colonie du Clocher. Cette opération s’inscrit à la suite de celle menée en février 2019. Pour rappel, 67 Puffins yelkouans avaient été capturés l’année dernière.

La découverte d’une importante population de Puffin yelkouan durant la saison de reproduction 2018 est à l’origine de ces actions de baguage. En effet, il est apparu nécessaire d’étudier quelques colonies afin d’améliorer nos connaissances sur la dynamique des populations de cette île et de les comparer à celles étudiées sur Port-Cros, Porquerolles mais aussi à celles du Parc national des Calanques.

L’île du Levant apparaîtrait donc désormais comme un site d’importance majeure pour la conservation de l’espèce, puisque qu’elle représente une part importante de la population mondiale. La responsabilité du Parc National de Port-Cros est donc désormais accru en termes de conservation pour cette espèce très localisée en méditerranée.
L’espèce occupe sur l’île des milieux classiques de nidification (bloc rocheux à quelques mètres au-dessus de la mer) mais aussi des milieux très originaux situés jusqu’à 107 mètres de hauteur dans de vieux peuplements à Oléastre parfois très denses avec des blocs rocheux !

Pointe du Titan, Île du Levant © Aurélien Audevard

Durant deux nuits, une équipe s’est donc postée sur ces sites de nidification de la colonie du clocher, composée d’une centaine de terriers creusés sous des blocs rocheux ou insérés dans des failles protégés par un couvert arboré. La première session de baguage s’est déroulée sous les meilleurs auspices, avec un ciel clair et peu de vent. Ces conditions météorologiques idéales ont permis de capturer 27 Puffins yelkouans.

Cependant, 9 Puffins ont été capturés durant la seconde nuit. Ce faible nombre est à mettre en relation avec les fortes rafales de vent présentes en début de nuit, suite à l’arrivée d’un fort coup de mistral (100 km/h). Les oiseaux ont préféré rester à distance de l’île.

Les oiseaux capturés ont pu être mesurés (récoltes de données biométriques : masse, longueur de l’aile, longueur du tarse et du bec). Des plumes ont également été prélevées, dans le but d’identifier le sexe des oiseaux capturés. Les Puffins ont ensuite été relâchés près de leurs terriers.

Nous remercions la Direction Générale de l’Armement / Essais Missiles du Levant et plus particulièrement Céline Monserat mais aussi Clélia Moussay, Marie Claire Gomez, Peggy Fournial et Johann Cerisier du Parc National de Port-Cros qui ont rendu possible cette mission.

Personnel de la Direction Générals des Armées et du Parc national de Port-Cros avant l'opération © Aurélien Audevard