Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

hirondelle rustiqueIl y a 200 ans, la migration – le déplacement saisonnier des espèces – était inconnu. C’est l’hirondelle qui a véritablement permis à l’Homme de découvrir cet incroyable phénomène !

 

Depuis le philosophe Aristote (350 av. J.-C) et jusqu’à la fin du 18ème siècle, l’opinion commune et la sphère scientifique pensaient toutes deux que les hirondelles passaient la période hivernale sous l’eau ou dans la vase. C’est le naturaliste Buffon en 1780 dans son Histoire Naturelle qui fût le premier à supposer que les hirondelles passaient l’hiver en des lieux plus chauds qui leur permettaient de se nourrir avant de revenir pour le printemps. Un petit peu plus tard, ce sont le moine Lazzaro Spallanzani et J.L. Frisch qui fournirent la preuve à l’intuition de Buffon grâce à une technique révolutionnaire et toujours d’actualité : le baguage. A la suite de cette découverte arrivèrent les premières cartes migratoires qui permettent de connaître la destination des populations !

AristoteNous sommes aujourd’hui bien loin de la légende des oiseaux sous l’eau... Mais ce n’est pas le seul mythe qui a pu entourer l’hirondelle. En Chine, on pensait que l’hirondelle se transformait en coquillage durant l'hiver. Elle a encore pu représenter certaines figures religieuses, notamment dans la mythologie celte ou dans des tribus africaines. L’hirondelle est souvent le symbole du bonheur, de la fécondité et de la liberté, mais elle est aussi le présage d’heureux augure !

Cet animal fascinant est depuis toujours entouré de beaucoup de croyances, n’est-ce pas la preuve que sa préservation est importante ?

Morgane Berger, Ambassadrice Biodiversité à la LPO PACA

Hirondelles et martinets 2019Cet article a été rédigé dans le cadre de l'année d'actions pour les hirondelles et les martinets 2019 #hirondellesetmartinets2019