Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Riparia riparia © Frank Vassen CC BY 2.0Alors que des groupes d’Hirondelles rustiques s’empressent de filer plein Ouest pour regagner le continent africain via l’Espagne, quelques passereaux brun clair semblent se joindre à ses colonnes d’oiseaux pressés. A première vue, ces petits volatiles sont aussi des Hirondelles, à queue courte avec un dessous blanc avec une bande sombre sur la poitrine. Méconnue, l’Hirondelle de rivage, elle aussi, migre durant ce mois de septembre pour rejoindre après un long périple l’Afrique occidentale tropicale.

Qui est-elle ?

L’Hirondelle de rivage est la plus petite de nos hirondelles avec ses 12 centimètres et ses 14 grammes. La coloration brune de son plumage parfois de couleur sable est assez caractéristique, tout comme notamment sa bande pectorale sombre sur fond blanc ou sa queue peu échancrée.

Contrairement à ses cousines, elle ne réalise pas de nid maçonné que ce soit sur des édifices ou des parois rocheuses, si bien qu’elle est bien souvent méconnue du grand public. Particulièrement grégaire, cette petite hirondelle niche en colonie de plusieurs centaines de couples aussi bien dans les falaises sablonneuses naturelles mis à nues par l’érosion des cours d’eau, que dans les parois sableuses artificielles des carrières ou des gravières. Le couple creuse pendant environ deux semaines un terrier long de 60 à 70 cm au bout duquel il aménage une petite chambre avec des brins d’herbes sèches et des plumes. La colonie est très synchronisée et l’excavation, l’accouplement et la ponte ont lieu simultanément pour tous les couples. Les 4 à 5 œufs sont couvés durant 14 jours. Les poussins sont élevés pendant une vingtaine de jours, avant de pouvoir prendre leur envol.

Toujours inféodée à l’eau, elle capture sa nourriture au-dessus des rivières, des étangs ou des zones humides. Son régime alimentaire est composé d’insectes volants : principalement de moucherons, de mouches, d’araignées mais aussi de moustiques ou de chironomes et de divers invertébrés aquatiques.

L’Hirondelle de rivage possède une large distribution qui s’étend dans tous les bassins fluviaux européens. Elle est également présente en Asie et sur le continent américain, en différentes sous-espèces. Après avoir passé quelques mois en Europe pour s’y reproduire, les Hirondelles de rivage entament leur migration dès le mois d’Août pour rejoindre la zone sud sahélienne de l’Afrique. Elles ne feront leur réapparition chez nous qu’au mois de mars de l’année suivante.riparia riparia

Le statut européen de conservation de notre hirondelle est défavorable. La France accueille entre 60 000 et 100 000 couples et des menaces pèsent malheureusement sur ce petit oiseau. Les travaux violents de réfection des berges des cours d’eau avec des enrochements ont une action directe sur sa présence. Les pesticides agricoles et l’appauvrissement en proies lié à la banalisation des écosystèmes sont aussi des menaces beaucoup moins visibles mais terriblement impactantes...

 

Pour la voir…  

L’Hirondelle de rivage est un passereau migrateur commun qui s’observe dès le mois d’août sur les salins d’Hyères. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’observer, des sorties nature dans les salins de Hyères sont organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée.

Julie Cabri, Ambassadrice Biodiversité à la LPO PACA

Cet article a été rédigé dans le cadre de l'année d'actions pour les hirondelles et les martinets 2019 #hirondellesetmartinets2019logo hirondelles et martinets 2019 fond blanc