Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Discoglosse sarde © Aurélien AudevardLes introductions humaines d’animaux et de plantes restructurent en permanence l’aire de répartition des espèces et la composition des communautés, phénomène qui s’est intensifié ces dernières décennies avec la mondialisation. Cependant, il est souvent difficile de dater ces introductions et d’identifier leurs origines. Dans cette étude, la variation génétique a été examinée dans des populations indigènes de discoglosses et chez des individus introduits, découverts sur deux localités inédites dans le sud-est de la France. L’objectif étant de déterminer le rang spécifique et l’origine des discoglosses observés sur ces nouvelles localités.

 

Les analyses témoignent

  • de la présence du Discoglosse sarde (Discoglossus sardus), probablement originaire de Corse, à Marseille ;
  • et du Discoglosse peint (Discoglossus pictus), provenant probablement de l’aire d’introduction de l’espèce située dans le sud-ouest de la région méditerranéene française, à Grimaud dans le département du Var.

Ces populations nouvellement découvertes représentent un problème de conservation non résolu, car elles sont d’une part allochtones dans les localités respectives, mais d’autre part appartiennent à des espèces légalement protégées en France et en Europe. À l’avenir, il sera important d’évaluer leur expansion géographique et d’étudier la nature de la relation entre ces populations de discoglosses et les communautés d’amphibiens indigènes.

Retrouvez cette publication issue d’une belle collaboration : ici

Vous trouverez prochainement toutes les actualités herpétologiques dans la page consacrée au projet d’Atlas des reptiles et amphibiens de PACA.