Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Oiseaux d’eau hivernants sur le bassin d’éclusée de Cadarache © Julie MÉRIGOTDepuis 2012, Électricité de France (EDF) Pôle Énergies Renouvelables et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) se sont engagés dans un partenariat visant à la préservation du patrimoine écologique du site de Cadarache. Au travers de ce partenariat, les objectifs poursuivis sont, pour EDF, la valorisation écologique du foncier dont il est concessionnaire, l’amélioration des connaissances des milieux naturels et le développement du savoir-faire pour la gestion de ces milieux. La LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur apporte son assistance à EDF en mettant à disposition son expertise naturaliste et ses compétences techniques.

Depuis les années 1980, les ornithologues des groupes locaux de la LPO PACA ont mis en place un suivi régulier des oiseaux hivernants sur le site de Cadarache. De plus, un suivi pluriannuel de l’avifaune a été mis en place sur le site depuis 2015 dans le cadre du plan de gestion écologique. Une grande richesse ornithologique est présente toute l’année, et particulièrement durant la période hivernale. En effet, depuis 2012, 202 espèces d’oiseaux ont été contactées sur le site de Cadarache, dont 94 sont des oiseaux d’eau. L’abondance moyenne mensuelle des périodes hivernales de 2012 à 2020 est globalement stable de novembre à mars, malgré une tendance à la diminution dès le mois de février, sans doute le signe des premiers mouvements migratoires vers les zones de reproduction. L’abondance moyenne annuelle (2012 à 2020) des oiseaux d’eau en périodes hivernales semble refléter les conditions météorologiques annuelles.

En effet, les effectifs les plus bas enregistrés sur le site de Cadarache correspondent à l’hiver 2018/2019 qui fut exceptionnellement doux.

Ces résultats mettent ainsi en avant l’importance écologique du site de Cadarache, et la nécessité d’avoir des zones refuges pour l’avifaune et la biodiversité, afin de maintenir le bon état de conservation de ces populations.

 

Télécharger ce numéro