Balbuzard pêcheur © Aurélien AUDEVARDAvec 79 espèces pour 6347 oiseaux dénombrés, la migration débute vraiment avec l'apparition des premiers migrateurs transsahariens.

L'équipe de scouts les CompardéchoisLililan, Irénée et Pierre-Jean, une équipe de scouts ardéchois les Compardéchois, sont venus contribuer aux actions de la Réserve naturelle régionale des Partias pendant une semaine fin juillet.

StandL'équipe de la Réserve était mobilisée aux évènements locaux du mois de Juillet afin de sensibiliser petits et grands à la protection de la nature !

Les Salins d'Hyères © Sara ChambonDurant l’été à l’Espace Nature, des artistes vont se succéder tous les 15 jours pour présenter des œuvres réalisées sur les emblématiques Salins d'Hyères. Du 11 au 29 août, les photographies de Sarah Chambon seront exposées aux visiteurs. Venez découvrir cette exposition au coeur de ce site naturel protégé, emblématique du littoral varois. Bel été à tous.

 Héron cendré © Aurélien AUDEVARDAvec 66 espèces pour 5247 oiseaux dénombrés, la fin de la saison de reproduction s'approche, alors que la migration de retour est bien enclenchée pour les limicoles et les laridés.

Azuré de la Sanguisorbe © Agnès de PinhoChaque année, à la fin du mois de juillet, la recherche de l'Azuré de la sanguisorbe s'active. En effet, ce papillons lié aux prairies humides se rarifie en région Provence-Alpes-Côte d'Azur du fait du dérèglement climatique. Il est encore présent aux Piles.

 Bécasseau cocorli © Mathis BaudrinAvec 72 espèces pour 5962 oiseaux dénombrés, la diversité augmente cette semaine mais avec une légère baisse des effectifs d'oiseaux en stationnement sur les salins.

tente malaise 2Les suivis scientifiques de la Réserve battent leur plein cette année ! Depuis le mois de juin, diverses études entomologiques (sciences des insectes) sont mises en œuvre. Elles ont pour objectif principal d’améliorer les connaissances en espèces du site, afin de mieux cerner les responsabilités de protection et de conservation de la Réserve.

Bateau faucardeurOriginaire d’Amérique du Sud, la Myriophylle du Brésil a été introduite dans le monde entier pour ses qualités ornementales en aquarium. Elle n’a eu aucun mal à s’accommoder à ses nouvelles conditions de vie et s’est étendue considérablement jusqu’à devenir l’une des principales espèces exotiques invasives aquatiques.

Pipit rousseline © Lucas BenaicheAvec 63 espèces pour 6455 oiseaux dénombrés, la diversité reste stable cette semaine avec une légère baisse des effectifs d'oiseaux en stationnement sur les salins.